Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 17:46

                                          per Felibre d'Auvernho

 


 

Acò's un crane lhibre qu'èi troubat soubre internet :

 

http://www.archive.org/stream/lespatoisdelaba00donigoog#page/n55/mode/2up

 

 

Henri Doniol nasqué à Rioum lou vint d'abril de 1818 e mourigué lou 19 de junh de 1906.

Fougué prefet de divers departoments en deforo d'Auvernho de 1871 à 1877. 

 

 

 

Destrìo tres varietats de bas-auvirnhat que souno "le livradois, le limanien (en lioc de limagnien) et le dorien".

 

 

A propos, si vous croyez les gestapoccitans qui vous disent que "le père" se dit "lou puère" en bas-auvergnat, Henri Doniol donne la parabole de l'enfant prodigue dans les trois parlers : les deux premiers disent bien "le payre".

 


 

Sa preferéncio vai netomen al lieuradés mas cito de troçs de lengo de pertout :

 

Les patois de la Basse-Auvergne, 1878

 

Pagino 20

 

« Si l’accentuation, qui est la prosodie de chaque langue, constitue un signe de race,  la race appartient au patois de la haute Auvergne ; dans ce cas le brivadois est en basse Auvergne le moins éloigné du parler d’autrefois, car il suffit d’ajouter peu de chose à sa prononciation pour le rendre identique 

 


 

Il donne toutes les conjugaisons à partir de la page 43

 

Par exemple :

 

 

 

Esse           

 

Sèi              z-ère              seguère              serai

Sèi              z-èré              seguèré              seras

z-ei             z-èra              seguèt                serot

san              z-eran           segueran           seren

sès              z-erâs            seguerâs            serès

soun           z-èroun         seguèroun        serount

 

 

 

et

 

 

 

Basti

 

Bastisse                 bastirai                que bastisse

Bastissé                 bastiras               que bastissé

Bastit                     bastirot               que bastissa

Bastissan             bastiran                 que bastichan

Bastissès              bastirèt                  que bastichas

Bastissoun           bastirount             que bastissou

 

 

(Remarcat lou chuntomen marcat "bastichan, bastichas" per "bastissian, bastissias")

 

 

Ces conjugaisons montrent que l'unité linguistique auvergnate est plus grande que ce que l'on croit souvent.

 

 

 

Il donne aussi quelques poèmes mais reconnaît que le meilleur selon lui était François de Murat, de la haute-Auvergne, de Sainte-Eulalie (15014), Santo-Agàrio en auvirnhat, le village de mon grand-père !

 

 

Voici donc FLOUR DE PEINO (fleur de genêt) comme l'a écrit François de Murat (il écrit EI le E très fermé qui s'entend I)

 

 

 

             LA FLOUR DE PEINO

 

 

Dei ta tigo deistachado

Paouro flour abandounado,

Oun bas-tu ? M’ein baou mouri.

Lou teins o brisat la peino

Que m’abio faito flouri :

 

Desempuei de soun agueino

Lou tarriblei bent d’amount

Mati et ser me pourmeino

De la coumbo à la vareino

Des al Ploumb al Puèt Doundoun.

 

 

Baou d’acount bo tout lou moundei,

Sons regreit, sons aber pour,

Oun baou la bruno e la bloundo,

Lou Rei, lou pastre e lou Seignour.

 

 

      cimg3331

                      Nousto Vau Marouno ounde i o Santo-Agàrio
                  lou vil
atge de naissenço de Francés de Murat 

 

Aujourd'hui, en appliquant les principes de l'Escolo Auvernhato, ça devrait donner quelque chose comme ça, plus facile à lire :

 

 

 

    LA FLOUR DE PENNO

 

 

De ta tigo destachado

Pauro flour abandounado,

Ount vas-tu ? M’en vau mouri.

Lou tenp o brisat la penno

Que m’avio faito flouri :

 

Desempuèi de soun agueno

Lou tarrible vent d’amount

Mati e ser me pourmeno

De la coumbo à la vareno

Dès al Ploumb al Puèt Doundoun.

 

 

Vau d’acount vo tout lou mounde,

Sans regret, sans avé pour,

Ount vaun la bruno e la bloundo,

Lou Rèi, lou pastre e lou Senhour.

Partager cet article

Repost 0
Published by La Coumpanhio mistralenco - dans lengo
commenter cet article

commentaires

Jean Lecoulant 22/01/2015 23:14


 


Alïez 'h een de adlenn ar barzoneg-mêzou-ma, karget a velkoni. Kèr é an ide lar é dao d'an den akspet' i blanedenn ha chom sioul ba-fas ar maro, 'gav din. 'Benn ar fin, 'meuz troet 'nehoñ e
brezoneg :


Ar fleurenn-van'


 


Pow'-tchiêz fleurenn abandonet


Ha distaget deuz ho podig,


De b'leh 'môh 'hond ? De vervel 'môn 'hond.


Ga'n amzer é bet brêt ar plant ban'


'Na laket 'hañon de vleuñvi.


 


'Ziwa-neu'n, on pourmenet


Ga an' spontuz an ail d'an neh


Doh ar mitin ha doh an noñz


Deuz ar wantell d'ar waremm-vraz


Deuz Tuchenn Zant Mitchel de Roh Toullêron.


 


'H an de-b'leh eh a toud an dud


Heb tamm tchieuñ 'bed, heb kowd owen.


De b'leh 'h a 'r plahed – du pe mer'n o bleo –,


Ar Roue, ar pô'-sowt, hag an Ôtrou.


 


Chañjet 'meuz ôn neubeudig traou : urz ar hompezou, 'vid ôr frazennou naturel e brezoneg ; ha laket 'meuz mineiou doh ar Poher 'velan nê 'ziwar mé barrez ba-plas ho mineiou doh an Ôvergn-Ul.

mireille 16/09/2011 21:30



 


Mots en patois et surtout les commantaires :)


 


http://www.bourboule.fr/auvergne/index.php/2006/06/01/10-les-mots-de-patois?cos=1



La Coumpanhio mistralenco 16/09/2011 22:02



Hou saban, i passan prou souvent.



Presintaciou

  • : Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • : Le blog Mistralenc est la suite du groupe "Info d'oc" mais un blog offre plus de possibilités, notamment d'illustrations.La pratique de Info d'oc a amené à rajouter une rubrique "actualitat" car les abonnés prenaient plaisir à commenter en langue d'oc les sujets chauds.Amm' acò dounc Mistralenc es coumo Info d'oc un endrèit ounde li gents prendou plazi de charra en lengo d'oc.Es animat per li felibres de "La Coumpanhio mistralenco".
  • Contact

Nouste princìpi

UIRIONA EðI SACRA


  La vertat es sagrado


 

Rechercher

Uno citaciou d'un arabe cristiô

« So que retrazi d’uèi al mounde arabe, acò’i l’indigenço de sa counsciéncio mouralo, ço que retrazi à l’Oucident, acò’i sa proupensiou à muda sa counsciéncio mouralo en esplecho de douminaciou. »

 

                                                                                     Amin Ma'alouf

Uno citaciou inteligento

La monarchie, dans notre pays, est franque, elle n'est pas gauloise.

 

                  (Proudhon)

Henri Doniol

Les patois de la Basse-Auvergne, 1878

 

Pagino 20

 

« Si l’accentuation, qui est la prosodie de chaque langue, constitue un signe de race,  la race appartient au patois de la haute Auvergne ; dans ce cas le brivadois est en basse Auvergne le moins éloigné du parler d’autrefois, car il suffit d’ajouter peu de chose à sa prononciation pour le rendre identique au patois cantalien. »