Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 21:38

 Lou Champsaur es dién lou departoment dis "àutis-aups" coumo dizou alai.


I p
arlou uno formo de Prouvençau inquèro mai facilo pels auvirnhats que lou Prouvençau literàri.


Vaqui uno istòrio sèns pretensiou mas forço plô coumtado :



 

                           LAS SABATOS DE MOUSSU BERTRANT


De pietat pas uno estisso de mai que n'en chau per faire un preire; drech coumo un piboul, l’uelh un pauc esmaliciat, la cresto roujo coumo aquelo d’un jalas, gai coumo un quinsoun... tau èro Moussu Jean Bertrant lou curat de Chantoloubo.

 

      

Coumo taio parier, mai palichoun, l’èr languinous coumo si avié grouat uno marrié marango, maigre coumo un clavèu, tau èro soun fraire, Moussu Pancraço Bertrant lou curat de Prapic.

 


Buon crestian, l’un manjavo ben, durmié enca miei, buvié coumo un oeire, s'amouravo eme eitant de plaser au fiàscou e à la bouto qu’uno meina a la teto de sa maire !



L’autre buon crestian perèu, mai buven d'aigo, manjen de trufos cuechos à la braso, toujourt à lagrima soubre soun estoumac que lou fasié patir, e fasen, per forço, penitanço coumo un ermite que vuor intrar en paradis.

 


Lou lendeman de Nuostro Damo d'Ost, aquéu de Chantoloubo arribec en acò de soun fraire, à la toumba dòu soulèu; despiei dous ans s’eroun pas vists. Mai que jamai sa soutano ero espala, lou chapèu frust e las groulos vituperas per las pèiros e les clapas que pounchinien adere soubre las auturos, senso senepos, em’ un trauc d’ounte l'artèu moustravo lou nas, coumo un passerat que bado din soun nieuc en esperan que sa maire li puorge la beca.

 


     Buonjourt fraire ! que miracle ! vai l’obro ? vai ? E tu ? E tu ?

 


     Goutoun, trempo la soupo, aduse lou jamboun, aqueu que n’es p’ancaro entemenat, veici l’infant proudigue ! fase uno meleto, uno fricassa de trufos, à l’obro ! un pechi‚ de vin... as la fringalo fraire, manjo ! manjo ! sabes, de bel avans, que ieu pecaire !...



Goutoun la vièio chambrièro accoustuma au plan de meisoun, n’en perdié la tèsto, pamen faguec pas trop esperar lou curat de Chantoloubo e sa fringalo.

 


     Manjo que tu manjarés, deviso que devisarés, coumo dès ouros sounavoun au reloje de Moussu lou curat, les dous fraires aneroun à la coucho.

 


Lou lendeman a l’aubo lou curat de Prapic se levec lou prumier, en marchent sus la pouncho des artèus, per ana souna l’anjelus e celebra lou sant oufìci; l’autre tarlanquiavo, viroundiavo e tout en se vestissent luscavo à drecho, luscavo à gaucho. Anavo lia ses estarts, quand soubre un armàri, aguec l’èr d’aver troubat soun afar : las sabatos novos de soun fraire !...


     Lour passa lou desme e faire eschambièros eitant lèu fach que dich !...

 

     Duos ouros après quant aguec begut soun pechi de vin de messo e manjat la meitat d’uno toumo chansourino, coumo anavo partir per se recampa a Chantoloubo, à soun fraire que li repepiavo mai d’èstre un pauc mens degaious; as tort fraire de me vitupera, degaious hau sieu de bel avans, mai buon coumo uno meina de Dieu, buon coumo l’infant Jèsus e paure coumo vèu; adieu; partou, mai revendrei, en m’esperant agues toujourt la tèsto fresco, lou ventre gai e les pès chauds !

 


E de soun uelh esmaliciat lusquen las sabatos novos, tout en embrassan soun fraire coumo Judas avié beisat lou Mèstre : Adieu ! m’en voudrés pa freiròti ! vai, vai, valou mai que n'en creies, e garen soun chapèu : les bouns s’en van les marrits rèstoun !

 


     Per sant Pancraço, en prenent ses sabatos soubre l’armàri, Moussu Bertrand de Prapic, avié sesit la parabolo de soun gargas de fraire !...



escrich per Moussu Antòni-Aguste Thouard  (1859-1925)

sourtit d’Embrun (à l’èst de Gap)


            
                   

800px-Embrun_-panneau-.JPG

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La Coumpanhio mistralenco - dans lengo
commenter cet article

commentaires

Presintaciou

  • : Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • : Le blog Mistralenc est la suite du groupe "Info d'oc" mais un blog offre plus de possibilités, notamment d'illustrations.La pratique de Info d'oc a amené à rajouter une rubrique "actualitat" car les abonnés prenaient plaisir à commenter en langue d'oc les sujets chauds.Amm' acò dounc Mistralenc es coumo Info d'oc un endrèit ounde li gents prendou plazi de charra en lengo d'oc.Es animat per li felibres de "La Coumpanhio mistralenco".
  • Contact

Nouste princìpi

UIRIONA EðI SACRA


  La vertat es sagrado


 

Rechercher

Uno citaciou d'un arabe cristiô

« So que retrazi d’uèi al mounde arabe, acò’i l’indigenço de sa counsciéncio mouralo, ço que retrazi à l’Oucident, acò’i sa proupensiou à muda sa counsciéncio mouralo en esplecho de douminaciou. »

 

                                                                                     Amin Ma'alouf

Uno citaciou inteligento

La monarchie, dans notre pays, est franque, elle n'est pas gauloise.

 

                  (Proudhon)

Henri Doniol

Les patois de la Basse-Auvergne, 1878

 

Pagino 20

 

« Si l’accentuation, qui est la prosodie de chaque langue, constitue un signe de race,  la race appartient au patois de la haute Auvergne ; dans ce cas le brivadois est en basse Auvergne le moins éloigné du parler d’autrefois, car il suffit d’ajouter peu de chose à sa prononciation pour le rendre identique au patois cantalien. »