Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 19:34

Un brave present de Nadau :


Lou cansounié di Nouvello de Prouvenço

Felibre d'Auvernho 
19/01/09

 


L’èi recebut aquesto senmono, e vous lou counselhi. Sèi pas lou soul à l’aprecia puèi qu’es una seteno ediciou.

 


Acò’s un librounèl de 21 cm de loung e de 16 e miech d’aussado, que counté 80 chansous.

 


Acò’s un councentrat de culturo prouvençalo, ammé cado cop las paraulo e la musico.

 


Mas vous chau pas creire que sou de chansous ultra-counegudos. I o be « La coupo santo » per achaba lou lhibre, e quauques nadalets de Sabòli, mas pas li mai couneguts, justomen. E li nadalets minjou pas lou lhibre, sou tretge sounque.

 


Chourio pas redueire la Prouvenço à si nadalets, amai se n’o cinquanto cops mai que toutos lis autros 
prouvìncios d’oc radunados.

 


E puèi, perqué parli de culturo prouvençalo ? Acò’s un lhibre de culturo d’oc tout entièro puèi que i o de chansous lengadouciano e auvirnhatos, boutado en prouvençau de sigur.* I o quitomen duoi 
bourrèios, e m’aun fat grond plazi per que sou duoi musicos que sabio, mas sèns ne sabé las paraulos.

 

(Uno, « Troupèls », moun paire 
la chantavo, mas ammé d’àutri mots qu’èi doublidats)

 


Avet de cansouns per la ninèio. Sabet, de cansouns coumo « A cheval sur mon bidet, quand il trotte il fait un pet…. Prout, prout, cadet » 

 


en lengo d’oc :

 


«Àrri, àrri, moun chivau, que deman anan à Saut… » « Quand li damo van à Paris… »

 


Mas li cansouns per la ninèio se limitou pas ei chansous per faire lou trastoulet soubre li ginoulhs. Ieu que vous avio boutat en alemond « l’ounèste Emìli », i o una chansou pels efantous que justifico de 

s’aproupria ço qu’on trobo :

 


« Dins l’ivèr, 
Quau l’atrobo se n’en sèr ; 
Dins l’estieu 
Quau l’atrobo, es sieu… »

 

Vous leissi croumpa lou libre per sabé la 
primo e la dabòrio.

 


I o també de chansous d’efonts per se trufa d’un qu’o trapat coulèro : 

 


« Tout garni de piéus de cat, 
Quau se facho pagara ! 
Tout garni de piéus de loup, 
Quau se facho pago tout ! »

 


I o de chansous tradiciounalos, la bèlo majouritat, mas també de chansous escritos, per Mistral, Aubanèl, Jouveau, e Charloun Rieu. N’i o uno amm una crano meloudìo qu’es de Charloun Rieu, una chansou d’amour malirous : « l’Espagnolo ». Mas i o de guel també una chansou plô gadalo : « Li proumiéri viouletos »

 


I o la chansou de Fèlis Gras « lou papo Clemèns V », i o « Nissa la bella » « la respelido » de Mistral, e lou jente « Rigaudoun dóu calignaire » qu’agradavo tant à mis escoulanos de Plazenço del Touch. 

 


(Lou groupe « l’escabot » dei Valados prouvençalos d’Itàlio l’o 
registrado aquelo chansou).

 


I o una chansou à la glòrio del Pount dau Gard, qu’es soubre li bilhets de cinq euròs. (Lou dizou pas, per embufa pas lis àutri païs, mas sabet un pount coumo acò en deforo del nostre ?)

 

I o la chansou dis escoulans de prouvençau del Roure, escrito per arcèu Bòsqui, qu’o fach lou lhibre ammé Jan-Marìo Vuitteney.

 


Sou toùti dous tambourinaires, e Marcèu Bòsqui es proufessour de prouvençau al Palatz del Roure. (De sigur, un tambourinaire toco també lou galoubet. Precisi pel mounde que sou pas prouvençaus.)

 


Boun. Vous parlarèi pas dei 80 chansous en detalh.


Lou lhibre costo 10 euròs, mai 2 de port, dounco 12 al toutau.

 


Pagadis à l’ordre de « Nouvello de Prouvènço » 
42 bd Sixte-Isnard 
84000 Avignoun

 


La revisto precisavo

 


« Lou cansounié vous sara adreissa tre recepcioun de vosto coumando e de voste pagamen »

 


E be, podi vous assigura qu’aun tengut paraulo. Acò’s arribat mai viste qu’una letro à la Posto, amai s’avio boutat moun adreisso en lengo d’oc (Ei quitomen l’impressiou qu’acò afano lei causos. I aurò 
quauques poustiers prouvençalistos entremié la Prouvenço e lou Coumenge)

 


Lou Counsèu Regiounau de Prouvènço qu’o soustengut aquelo ediciou o fat de bouno obro.

 


Un detalh, menèl mas sinhificatiéu : 

 


en deforo de la mençou legalo : « Achevé d’imprimer le 15 décembre 2008 » qu’es bilengo « Acaba d’estampa lou 15 de desèmbre de 2008… », lou lhibre o pas un soul mot de franchimand.

 

Quand li gestapoccitans publicou un lhibre de chansous, i boutou un loung abans-dire en franchimand. Per cado chansou boutou de loungos esplicacious en franchimand també, e boutou una revirado franchimado.

 


Coumo dizou : « Chacun prononce à sa manière ». Laidounc li gents aun besou del francés per entendre lou tèste. Lou virou mentalomen en oc, e un cop que l’aun virat, podou entendre la « grafia » del coulabouraciounisto Adrien Louis Alibert.

 

Lis occitans sou autounoumistos, separatistos… tout ço que san pas nàutri, mès aun besou del franchimand. Nàutri san de regiounalistos pazibles e nous’n pouden passa.

 


Amai dirio que n’èi fat l’esperienço : lis Auvirnhats del Cantau, coumo li Coumengés de moun entour legissou facilomen Li Nouvello de Prouvènço sèns avèdre jamai ougit parla prouvençau.

 


Mas lis occitans volou que la lengo mourisso per impausa la « grafia » nazisto.

 


                                           Љ

 


Notos : 

 


Acò vous sarò facil de tourna trouba l’auvirnhat per eximple souto :

 


« Troupèu, troupèu, n’en aviéu pas gaire, … n’aviéu ges de bèu

Quand ère vers moun paire, aprendis pastourèu, m’a mes dins li 
broutiero pèr garda li troupèu… »

 


E de restabli se n’avet envejo :


« Troupèls, troupèls, n’en avio pas gaire, …. n’avio jis de bèl.


Quand èri chias moun paire, aprendis pastourèl, m’o mes dien lei 
broutièiros per garda li troupèls… Avio que tres anhèls, E lou loup de 
la plono M’o minjat lou mai bèl. »

 


                                                         Ж


 

          Scan-copie-2.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by La Coumpanhio mistralenco - dans lengo
commenter cet article

commentaires

FELIBROPHOBE 23/12/2014 21:32


Et ta mémé ??? Elle est suffisamment gâteuse pour écouter ça ?

La Coumpanhio mistralenco 24/12/2014 17:31



Moun filh també, amai chanto, e ma felénca.



felibrophobe@occitania.aorg 22/12/2014 15:39


La "culture" patoisante a fait un grand pas vers le grotesque !


Il n'y aura pas de place , même physique, pour les félibres dans l'Occitanie de demain.

La Coumpanhio mistralenco 22/12/2014 17:35



Lou mespretz dous gestapoccitans per nouòstra cultiùra poupulària o fat pèrdre toùta credibilitat à l'occitanisme dempèi sa naissénça.



Presintaciou

  • : Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • : Le blog Mistralenc est la suite du groupe "Info d'oc" mais un blog offre plus de possibilités, notamment d'illustrations.La pratique de Info d'oc a amené à rajouter une rubrique "actualitat" car les abonnés prenaient plaisir à commenter en langue d'oc les sujets chauds.Amm' acò dounc Mistralenc es coumo Info d'oc un endrèit ounde li gents prendou plazi de charra en lengo d'oc.Es animat per li felibres de "La Coumpanhio mistralenco".
  • Contact

Nouste princìpi

UIRIONA EðI SACRA


  La vertat es sagrado


 

Rechercher

Uno citaciou d'un arabe cristiô

« So que retrazi d’uèi al mounde arabe, acò’i l’indigenço de sa counsciéncio mouralo, ço que retrazi à l’Oucident, acò’i sa proupensiou à muda sa counsciéncio mouralo en esplecho de douminaciou. »

 

                                                                                     Amin Ma'alouf

Uno citaciou inteligento

La monarchie, dans notre pays, est franque, elle n'est pas gauloise.

 

                  (Proudhon)

Henri Doniol

Les patois de la Basse-Auvergne, 1878

 

Pagino 20

 

« Si l’accentuation, qui est la prosodie de chaque langue, constitue un signe de race,  la race appartient au patois de la haute Auvergne ; dans ce cas le brivadois est en basse Auvergne le moins éloigné du parler d’autrefois, car il suffit d’ajouter peu de chose à sa prononciation pour le rendre identique au patois cantalien. »