Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 19:36

Li federalistos russians de l'èst de l'Ucraïno aun agut auèi un grond succès militàri; aun desquilhat un avioun de trasport de troupos kieviano e la toumbado de l'aparelh o tuat 49 souldats.



                          
RUSSE / RUSSIAN    русский / россиянин 

 

                                       per Alan Broc

 

 

Nouste coulègo Alan Broc nous esplico la diferéncio que i o entre "li russes" e "li russians".

L
a maje-part di russes sou també russians mas pas toùti.
La maje-part di russians sou russes mas pas toùti.

 

 

Dién lou lhibre de Soljenitsin "La Russìo e li proublèmos de la fi del sègle Vint" que legiguèri en roumanés puèi qu'en Franço es toujour pas editat ou en edicious counfidencialos e noùsti semblo-journalistos n'aun pas jamai parlat -



dién aquel lhibre dounc lou grond autour m'ensenhavo que Boris Eltsino avio inventat un mot Rossiànin que fai Rossiàni al plurau.



Lou boun president tenio aquel razounoment juste :

 

 

                 eltsine-dissolution-parlement.jpg



"Lis abitants de la Federaciou de Russìo sou de "Roùski" que sàiou russes, chouvaches, chechène ou tatars... (puèi que la Russìo es uno federaciou).
Un chouvache pot dire "sèi chouvache", un tatar pot dire "sèi tatar" mas un russe de naciounalitat o pas de mot per se desinha. Proupausi de dire "roussiànin" per destrïa la naciounalitat de la cieutadanitat : "Roùski".


Soljenistsin coutuniavo en dizent que lou razounoment èro bou e generous mas que "dién la pratico lou mot dintro pas deïn lou lengatge".



Lou lhibre sourtiguè en roumanés en 1994 e dounc proubablomen en 1993 en russe; à-n-aquel moument lou grond pouèto avio razou.



(Acò tampauc vous lou dizou pas en Franço qu'es atabé pouèto)



Mas lou mot "russiànin" se reviscolo d'uèi.


Èi prou d'amics russes soubre face book, en generau pro-Poutino, uno anti, uno doutanto.


Vézi que agaro d'assouciacious de fennos russos s'adrèissou ei fennos en dizent "Russianos, saiat soulidàrios dei russianos de l'èst de l'Ucraïno".


Dounc lou mot se reviscolo per desinha li cieutadans russes russians (e pas tatars ou k
almouks) e d'uèi també li russofones de l'estrangier coumo n'i o deïn l'èst de l'Ucraïno.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La Coumpanhio mistralenco - dans Istòrio
commenter cet article

commentaires

La Coumpanhio mistralenco 15/06/2014 15:19


Vaqui be un ase qu'es pas un cieutadan de d'uèi mas d'abons 1991.
Brejneff es mort, moussu, e Gorbachoff o perdut lou poudér.
Acò's ammé de fanatique inhourents coumo vous à soun
entour qu'Obama multiplico lis errours de poulitico
estrangièro e risco de nous
mena à uno tresièmo guerro
moundialo que pot
coumença en Iraq e Surìo ou en Ucraïno.

un citoyen 15/06/2014 09:58


La Russie est un  danger pour l'Europe et le monde entier. Le jour où l'Europe se réveillera , la Russie communisto cosmopolite sera écrasée, et ses valets aussi.

Presintaciou

  • : Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • : Le blog Mistralenc est la suite du groupe "Info d'oc" mais un blog offre plus de possibilités, notamment d'illustrations.La pratique de Info d'oc a amené à rajouter une rubrique "actualitat" car les abonnés prenaient plaisir à commenter en langue d'oc les sujets chauds.Amm' acò dounc Mistralenc es coumo Info d'oc un endrèit ounde li gents prendou plazi de charra en lengo d'oc.Es animat per li felibres de "La Coumpanhio mistralenco".
  • Contact

Nouste princìpi

UIRIONA EðI SACRA


  La vertat es sagrado


 

Rechercher

Uno citaciou d'un arabe cristiô

« So que retrazi d’uèi al mounde arabe, acò’i l’indigenço de sa counsciéncio mouralo, ço que retrazi à l’Oucident, acò’i sa proupensiou à muda sa counsciéncio mouralo en esplecho de douminaciou. »

 

                                                                                     Amin Ma'alouf

Uno citaciou inteligento

La monarchie, dans notre pays, est franque, elle n'est pas gauloise.

 

                  (Proudhon)

Henri Doniol

Les patois de la Basse-Auvergne, 1878

 

Pagino 20

 

« Si l’accentuation, qui est la prosodie de chaque langue, constitue un signe de race,  la race appartient au patois de la haute Auvergne ; dans ce cas le brivadois est en basse Auvergne le moins éloigné du parler d’autrefois, car il suffit d’ajouter peu de chose à sa prononciation pour le rendre identique au patois cantalien. »