Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 15:39

Mèstre Poudampa, Gascou biarnoufone, es avoucat soubre la costo aquitano.

Aquelo triplo saineto nous mostro perqué coumo dis "chau tout esplica i Parisencs".

Amm' acò nous mostro també que belcop de catastrofos naturalos venou de l'incoumpeténcio dis agents imoubiliers e dis architèites que tenou pas coumte de la geoudesio loucalo. 




 Saynètes de l'expertise du matin



Saynète 1 :

 

Le proprio, parisien, me fait état de ce qu'il pense être sa belle vue sur quelques chênes et des pieds de vigne. Il m'explique qu'il aurait aimé s'agrandir du terrain voisin.

 

- "J'ai fait une proposition à la mairie et au propriétaire mais ils ont refusé."
- "Un de ces jours, vous aurez certainement un lotissement face à chez vous."
- "Non, non, c'est impossible, la mairie m'a expliqué que ce n'était pas constructible."
- "Pas si le propriétaire est un cousin du maire ..."

 



Mon client ignore donc les codes des petits villages. Il faut vraiment tout apprendre aux Parisiens.

 



Saynète 2 :



Je m'en vais parler à l'expert, architecte de profession, lui aussi parisien, celui à qui je fais un bel effet.



- "Vous en pensez quoi de cette maison parce que, merde quoi, construire plein-Ouest alors que le vent vient de l'Océan !?"
- "Mais c'est très bien une orientation Est/Ouest, moi je fais toujours comme ça sur mes projets."
- "Mon client me dit pourtant qu'il ne peut pas déjeuner sur la terrasse à cause du vent, et il suffit de regarder les maisons des alentours pour constater que les façades qui regardent vers l'Ouest sont nues et complètement marquées par les intempéries."
- "Vous m'apprenez quelque chose ! Il faut écouter les gens du cru !" 



Mon expert ignore donc les principes de base de l'orientation des maisons sur la façade atlantique. Il faut vraiment tout apprendre aux Parisiens.

 



Saynète 3 :



La chambre d'amis connait un problème de chauffage. Impossible de recevoir des amis l'hiver.

- "C'est pour les faire partir plus vite !" s'exclame l'expert.
- "Mais non, c'est une invitation à la copulation."



Mon expert ignore les grandes règles régissant la thermique naturelle. Mais vu le "enchanté" et la courbette qu'il m'a faite quand nous nous sommes quittés, je me passerai de lui apprendre quoi que ce soit ...

 

 

 

 

              replaceflashtop.jpg

Paures oustaus neo-prouvençaus de la costo aquitano, se lou vent mari vous bufo dissus, anat pati !

Partager cet article

Repost 0
Published by La Coumpanhio mistralenco - dans actualitat
commenter cet article

commentaires

Presintaciou

  • : Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • : Le blog Mistralenc est la suite du groupe "Info d'oc" mais un blog offre plus de possibilités, notamment d'illustrations.La pratique de Info d'oc a amené à rajouter une rubrique "actualitat" car les abonnés prenaient plaisir à commenter en langue d'oc les sujets chauds.Amm' acò dounc Mistralenc es coumo Info d'oc un endrèit ounde li gents prendou plazi de charra en lengo d'oc.Es animat per li felibres de "La Coumpanhio mistralenco".
  • Contact

Nouste princìpi

UIRIONA EðI SACRA


  La vertat es sagrado


 

Rechercher

Uno citaciou d'un arabe cristiô

« So que retrazi d’uèi al mounde arabe, acò’i l’indigenço de sa counsciéncio mouralo, ço que retrazi à l’Oucident, acò’i sa proupensiou à muda sa counsciéncio mouralo en esplecho de douminaciou. »

 

                                                                                     Amin Ma'alouf

Uno citaciou inteligento

La monarchie, dans notre pays, est franque, elle n'est pas gauloise.

 

                  (Proudhon)

Henri Doniol

Les patois de la Basse-Auvergne, 1878

 

Pagino 20

 

« Si l’accentuation, qui est la prosodie de chaque langue, constitue un signe de race,  la race appartient au patois de la haute Auvergne ; dans ce cas le brivadois est en basse Auvergne le moins éloigné du parler d’autrefois, car il suffit d’ajouter peu de chose à sa prononciation pour le rendre identique au patois cantalien. »