Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 13:22

Souto la Counvenciou uno lèi avio decidat que chalio talha la tèsto di morts per èsse sigurs de lis enterra pas vivents. Finalomen coumo acò acipavo lei familhos la lèi toumbè en desuetudo.


L
a precauciou semblavo bouno pamen quand saben que mai de quatre per cent di tagus de souldats americôs morts al Vietnam moustrèrou de paures drolles que s'èrou machat e mutilat li dets fin lis ossos per ensaja de sourti ! 

En Roum
anio, quand se doubris una toumbo quaucos annados daprès e que trobou lou mort soubre lou ventre dizou qu'acò vòu dire qu'es un strigoi, cò'i dire una trèvo que crido la nueit e faun una ceremounio especialo per desenmasca lou mort.
M
as s'o poudiut se revira, acò vòu dire que l'aviou enterrat viéu lougicomen.


Li r
acountes del païs d'oc parlou de cas d'aquelo meno en ne fazent d'istòrios plazentos. Vaqui uno istòrio qu'on trobo tô plô dien lou Carci qu'en Bas Lengadò ou dien lis Aups.



Ti-avet una versiou del Champsau dien lis Aups :


 

Champsau--lou-paure-Jan.jpg 

 

Aquel racounte fouguè publicat per l'excelento revisto prouvençalo Lou Terradour, qu'apareissio dien lis annados 1980 e 1990. Èro animado per lou majourau Jan-Lu Domenge, qu'èro pas inquèro majourau à l'epoco.


N'en tourn
an bouta quaucos lìnios en caractèris mai bèls :


Din lou tèms, vivié eilamount  au péd de Chabrièro  un brave ome que li disien "lou paure Jan".
........... e pi un jour J
an a 'sta marate e s'es coueija, e coumo quauques tèms après bouligàva plus a sta counsidera coumo muòrt. E alor lou clouchié d'Ancello em' aquéu dóu Chastèu sounèroun lou glas dóu paure Jan. E ses vezis e ses vezinos arribèroun  em' un lincèu, ... e lou betèrou din la caisso... per lou pourtau cementèri. E sabé, pre veni d'eilamount de Chabrièro, lou chami es pas eisa : li a mai d'una vinteno de marrits virs e lous pourtaires n'aién pas bién lou péd segur pre ço que aién begu un boun cop d'aquéu boun vin d'Espinasso.


Arribèroun à un endrech ounte li 'ié uno escourcho (= ounde i 
avio)  e les uns vourien passa d'un caire e les autres de l'autre. E se disputavoun em' aquélous qu'èroun darrié. Tout pr'un cop una voua suòrte de la caisso e di : "Quand èrou (= quand èri) vivènt, passàvou d'apraqui, avuro, passas ounte voulès!"



Alor lous pourt
aires 'spoumas laissoun toumba la caisso que se beto à barrula.
Lou cubrecèu se trosso e lou Jan din soun lincèu se beto à barrula pre les brouas e les clapiers. (= lei clapos de pèiros) 

 
Aquélous qu'èrou darrié aién bèu cria :
"J
an arràpa-te à l'erbo ! 

Jan arràpa-te à l'erbo ! "

 

Lou paure Jan barrulèc dinqu'à la routo e venguèc s'ensucha darrièr un grand rouchas e aquéu viatge, èra bién muòrt.

 

etnotèste rapugat per Jan-Lu Domenge alprès de Moussu Die-Pelisson en 1983. 
(parl
a del Champsau)

 

 

                                 sec-champsaur2.jpg
 

Partager cet article

Repost 0
Published by La Coumpanhio mistralenco - dans countes e racountes
commenter cet article

commentaires

Presintaciou

  • : Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • : Le blog Mistralenc est la suite du groupe "Info d'oc" mais un blog offre plus de possibilités, notamment d'illustrations.La pratique de Info d'oc a amené à rajouter une rubrique "actualitat" car les abonnés prenaient plaisir à commenter en langue d'oc les sujets chauds.Amm' acò dounc Mistralenc es coumo Info d'oc un endrèit ounde li gents prendou plazi de charra en lengo d'oc.Es animat per li felibres de "La Coumpanhio mistralenco".
  • Contact

Nouste princìpi

UIRIONA EðI SACRA


  La vertat es sagrado


 

Rechercher

Uno citaciou d'un arabe cristiô

« So que retrazi d’uèi al mounde arabe, acò’i l’indigenço de sa counsciéncio mouralo, ço que retrazi à l’Oucident, acò’i sa proupensiou à muda sa counsciéncio mouralo en esplecho de douminaciou. »

 

                                                                                     Amin Ma'alouf

Uno citaciou inteligento

La monarchie, dans notre pays, est franque, elle n'est pas gauloise.

 

                  (Proudhon)

Henri Doniol

Les patois de la Basse-Auvergne, 1878

 

Pagino 20

 

« Si l’accentuation, qui est la prosodie de chaque langue, constitue un signe de race,  la race appartient au patois de la haute Auvergne ; dans ce cas le brivadois est en basse Auvergne le moins éloigné du parler d’autrefois, car il suffit d’ajouter peu de chose à sa prononciation pour le rendre identique au patois cantalien. »