Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 20:48

                                         per Felibre d'Auvernho

 

 

Lou patriarcho d'Antiocho es plô criticat per lis anglo-saxouns e lours vailets francés de l'UMP puèi que ve de counfirma que sousté Bashar el Àssad.

 

 

                                        Fichier:Ignatios IV.jpg

 

 

Sa Beatitudo Ignàci IV, qu'avet en fotò, patis pas de quichados gouvernomentalos al countràri de ço que dizou li militants UMP que sou piètre en geougrafìo.

 

Sabou pas qu'Antiocho, Antakiya en arabe,  es uno vilo de lengo arabo... situado en territòri turc.

 

Saquedelai la Sirio revendico aquel parçô de terro arabo despuèi la fi de la primièro guerro moundialo.

 

Amm' acò pamen, se lou patriarcho grèc-ourtoudosse devio pati de quichados, acò sario de la part del gouvernoment turc, pas del gouvèr sirian.

 

(Se dis Antakiya en arabe mas noùstis aujòus crouzats diziou ja Antiocho)

 

Nouste patriarcho parlo dounc plô libromen.

 

La Franço de Sarkozy s'afano de crea un califat islamique de l'Iran à la Tunisio. Sarkozy es pas un saberut. Saben toùti qu'es un ome sèns culturo. Que porte una rolex coumo li macarèls de la plaço Pigallo nous hou leissavo entendre ja.

 

Amm' acò la Franço UMP renoùncio à uno de sas tradicious : proutegi li cristiôs d'Ourient.

 

Acò's uno causo pas gaire sabudo en Franço mas Mitterrand avio countuniat fermomen aquelo tradiciou.

 

Lou quite Chirac, min cultivat e min umô, l'avio pamen countuniado amm' un pauc de flaquièiro. D'ùnsi esplicou d'aquel biais soun indulgenço per Hafiz el Àssad, lou paire del president de uèi, que Chirac leissè aganta lou Liban devengut de fait un proutectourat sirian ounde quaranto per cent dis emplecs sou reservats i sirians.

 

   

                                                 Ж

 

 

En poulitico coumo en fisico la naturo detèsto lou vouide e un aute païs reprend aquelo tradiciou : la Russìo.

 

Chau dire qu'abans la loungo nueit coumunisto la Russìo proutejavo lis ourtoudosses, e la Franço proutejavo li catouliques.

 

Agaro la Russìo aparo las duoi coumunautats religiousos.

 

Vaqui quauques troçs d'article d'Antoine Sfeir dien Les Cahiers de l'Orient. I poudet legi que Sarkozy o escarnit també lou patriarcho marounito :

 

 

 

La Russie veut soutenir les chrétiens d’Orient dans leur ensemble, catholiques et orthodoxes réunis, devant ce qui semble être une posture incertaine de l’Église catholique. En effet, le patriarche d’Antioche et de tout l’Orient maronite, en tentant de donner du temps au régime syrien de Bachar el Assad, s’est fait attaquer par toutes les chancelleries occidentales, et notamment par le président français Nicolas Sarkozy lui-même. Il n’a pas reçu de véritable soutien du Vatican. La position du Vatican s’explique par beaucoup d’hésitations. Certains sont plutôt pour un engagement ferme des chrétiens d’Orient, de plus en plus de laïques devant l’attitude frileuse du Vatican, d’autres arguent qu’il est impossible de secourir le monde entier… Benoît XVI a évoqué ce sujet à plusieurs reprises, il était dans son rôle et n’a pas été repris par les médias.

Moscou a voulu s’insérer dans la brèche, sachant que les chrétiens de Syrie craignent la chute du régime et l’arrivée au pouvoir des Frères musulmans à l’instar de ce qui s’est passé en Libye et qui pourrait également arriver en Tunisie. Malgré le fait qu’un dirigeant historique de l’opposition syrienne Michel Kilo soit lui-même chrétien, l’atomisation des partis d’opposition laïques en Syrie rend en effet les Frères musulmans maîtres du terrain.

Mais la Russie n’a pas attendu les événements de Syrie pour faire de la chrétienté d’Orient en général, et de l’orthodoxie en particulier, une diplomatie parallèle. Forts d’une communauté orthodoxe grecque majoritaire parmi les chrétiens en Syrie, et également fortement présente au Liban (13% environ), les Russes avaient déjà entamé depuis le début du troisième millénaire une approche communautaire de ces populations. Leur importance n’est pas à négliger, puisqu’il s’agit des notables des grandes îles du Proche-Orient, qui détiennent une bonne partie du pouvoir économique. De plus, la Russie a maintenu des contacts étroits avec les orthodoxes émigrés sous prétexte de judaïté en Israël. Ils disposent d’ailleurs d’une télévision ainsi que de deux quotidiens à Ashdod. Les Russes ont également des relations très étroites avec des orthodoxes grecs, naturellement, mais également chypriotes. A travers cette diplomatie parallèle, Moscou a réussi, en une décennie, à se réimplanter en Méditerranée orientale. De plus, l’existence d’une poche de gaz importante au large de la Palestine, d’Israël et du Liban, donne également l’occasion à la Russie, et particulièrement à son bras économique Gazprom, de s’installer durablement, à travers ses réseaux et ses contacts, dans cette partie du monde.

 

La Russie a fait de la chrétienté d'Orient une diplomatie parallèlle.

 

 

La France a libéré la Libye de Kadhafi pour la livrer au chaos tribal et régional, en défendant la population de Benghazi, mais en laissant massacrer celle de Syrte, laissant le chemin libre à l’Islamisme. Le départ du régime Assad, haï dans toute la région, entraînerait par ailleurs une communautarisation de la Syrie, ce qui ne manquerait pas d’avoir des conséquences directes au Liban, où la partition du pays des cèdres serait institutionnalisée.

A telle enseigne que la visite de l’ambassadeur de France aux communautés chrétiennes de Syrie s’est faite sous les drapeaux russes, ce qui montre à quel point la peur des chrétiens est réelle, et à quel point surtout ils sont prêts à tendre la main à quiconque prétend les protéger.

                                                                             ........................

 Les Etats-Unis, plus cyniques, -d’aucuns pragmatiques-, disent déjà à haute voix qu’il ne peut y avoir d’avenir pour les chrétiens en Orient et que ces derniers feraient bien d’émigrer vers les pays occidentaux. Leur pragmatisme est conforté par le fait que la majorité des chrétiens, notamment au Liban, disposent déjà d’une double nationalité, d’un double passeport.Mais certains dirigeants chrétiens, en Egypte, en Syrie et au Liban, ne cachent pas leur amertume devant l’attitude franco-américaine, et préfèrent rappeler ce qu’un ancien dignitaire religieux, le patriarche maronite Pierre-Antoine Arida, avait l’habitude de dire : "Notre destin de chrétien d’Orient n’est-il pas de vivre en permanence au bord du précipice, en luttant toute notre vie pour ne jamais y sombrer ?"

 

Nul ne peut jouer au prophète, surtout dans cette région du monde. Il serait donc maladroit de se risquer à parler d’avenir. Une chose demeure réelle : sans les chrétiens, la Syrie, le Liban, la Jordanie, la Palestine ou l’Egypte, ne seraient plus que des pays arabes comme les autres. 

 

 

                                                              Ж

 

Un cop de mai, Sarkozy mostro soun incoumpeténcio toutalo en poulitico esteriouro, coumo l'avio ja moustrat dien las pècos de sa poulitico de siguritat, sa poulitico soucialo, e soubretout sa poulitico ecounoumico que lou fai decida tout ço que pot agrava la criso.


                                                                                   

Partager cet article

Repost 0
Published by La Coumpanhio mistralenco - dans actualitat
commenter cet article

commentaires

Presintaciou

  • : Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • : Le blog Mistralenc est la suite du groupe "Info d'oc" mais un blog offre plus de possibilités, notamment d'illustrations.La pratique de Info d'oc a amené à rajouter une rubrique "actualitat" car les abonnés prenaient plaisir à commenter en langue d'oc les sujets chauds.Amm' acò dounc Mistralenc es coumo Info d'oc un endrèit ounde li gents prendou plazi de charra en lengo d'oc.Es animat per li felibres de "La Coumpanhio mistralenco".
  • Contact

Nouste princìpi

UIRIONA EðI SACRA


  La vertat es sagrado


 

Rechercher

Uno citaciou d'un arabe cristiô

« So que retrazi d’uèi al mounde arabe, acò’i l’indigenço de sa counsciéncio mouralo, ço que retrazi à l’Oucident, acò’i sa proupensiou à muda sa counsciéncio mouralo en esplecho de douminaciou. »

 

                                                                                     Amin Ma'alouf

Uno citaciou inteligento

La monarchie, dans notre pays, est franque, elle n'est pas gauloise.

 

                  (Proudhon)

Henri Doniol

Les patois de la Basse-Auvergne, 1878

 

Pagino 20

 

« Si l’accentuation, qui est la prosodie de chaque langue, constitue un signe de race,  la race appartient au patois de la haute Auvergne ; dans ce cas le brivadois est en basse Auvergne le moins éloigné du parler d’autrefois, car il suffit d’ajouter peu de chose à sa prononciation pour le rendre identique au patois cantalien. »