Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 21:53

Reprendan eici un article qu'Alan Broc leissè en pichou coumitat soubre face book e qu'o aqueste tìtoul :


              Li paradoxes del sapi de nadau e del Paire Nadau.
Quauques cinq ou dez ons abons ma naissenço li Catoulique aviou manifestat countro lou Paire Nadau maugrat lou freid à la rampelado soulènno de lours avèsques (Sabet, lis eretiers de li que coundemnèrou Jano d'Arc al linhier). Erou plô noumbrous notamen à Lïoun à crida countro "lou Paire Nadau, idolo pagano".
Lei familhos plô catò metiou un aure de Nadau coumo councessiou à uno auto "coustumo pagano". (Aviou razou d'aquel cop, acò's una coustumo pagano). La supourtavou siguromen per quefazio pas coucurréncio al "P'tit Jésus" di Catouliques, tout flaunhard e tout feblou.


Pel Paire Nadau lis avèsques - que faziou pamen d'estùdis superiours à l'epoco - ouriou degut sabér qu'èro sant Nicoula desplaçat, lou sankt Niklaus dis Alsacians, szent Miklos dis Oungrés, sfîntu Niculae di Roumanés, que festejou lou 6 de decembre, jour qu'on oufris de jouguets is efonts.


Lou sant Nicoulau istourique, avèsque de Myro, dien la prouvìncio grèco de Lycìo - d'uèi sóuvajomen turquisado e paganisado - sauvè dei flambos di Pèrses zourouastrïans de jouves cristiôs de 16 à 22 ons, mas bou, la legendo del mazelier e dis efantous de cinq ons dien lou saladour o remplaçat la vertat istourico.

 

 

                              http://sphotos-h.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-snc6/181815_273532212769529_1330825767_n.jpg

                                                Lou vertadier sant Nicoulau
Remarcat lou biais de benegi, lou dis avèsques : li dets ensajou de reprouduèire lei letros IOTA e CHI, inicialos de Iesous Christos.


La Francho-Coumtat francoufono adouptè també la coustumo de pourgi de jouguets is efonts lou sièi de decembre, e d'uèi inquèro lou "Bon saint Nicolas" defilo per lei charrèiros de Morteau ou Montbéliard à la grondo joio dis efonts, un pauc cranhtiéus atabé puèi que darrié lou sant chamino lou "Père Fouettard", creaciou especificomen franc-coumteso : una meno de mounge sinistre que manejo un martinet medievau espourugadour e que chastigo feroçomen lis efonts que sant Nicolau refuso de guierdouna.


En gros, durant touto l'annado, se la nueit toumbo prou d'ouro, lou "Père Fouettard" fo minja lour soupo is efonts de min de ounge ons.


Brèu, lou Paire Nadau es sant Nicoulau re-batejat per que la naissenço de Jèsu fai també lou ligam ammé lis efonts.


N'en demoro pas min qu'al LIBAN dempuèi mai de trento ons, lei milìcios musulmanos diverses tuou li civils que festejou lou Paire Nadau ou qu'aun d'aures de nadau. Per aquéssi inhourents, sou de simbòus cristiôs.




Aro chau be reconeisse qu'aquessos duoi tradicious, pagano escandinavo uno, para-cristiano l'auto, sou uroupencos d'ourigino.


Amai servissou l'integraciou. En cours de lengo d'oc, me semblo indispensable d'ensenha à mis escoulons de nadalets prouvençaus amai se sou d'un aute païs d'oc.

Moun cours començo dounc per uno fraso coumo "La nadau es uno fèsto cristiano". Puèi espliqui lou ligam entre "lou Criste e lous efonts", puèi entre "lous efonts e sant Nicoulau", puèi coumo "sant Nicoulau devenguèt lou Paire Nadau".


Al coumençomen de ma carrière me sentissio un pauc entrepachat en causo dis escoulons jousiéus e musulmans, e un pichou Algerian de Franço m'avio dit : "Vous'n faguessiat pas, lou festejan nàutri també".


Sul coup pensèri coumo un troç de nèici à la fèsto de "Milad" (Nadau) que li musulmans qu'ensajou de counverti li cristiôs pretendou festija coumo la fèsto de la naissenço del proufèto "Seyidna 3ïssa".


En vertat aquelo fèsto existo pas. Milad es la nadau dis Arabes cristiôs del Liban, de Surìo, d'Egipte per li que sou pas incquèro massacrats, e l'èro també pels Arabes cristiôs d'Iraq, chassats en exìli à causo de l'invasiou americono. Milad, lou festejiavou també los Arabes cristiôs de Libio abans d'èsse toùti chaplats per li fanatiques que Sarkozy e l'UMP aun mes al poudér dien aquel païs malirous.


Mai tard coumprenguèri ço que moun coulegian avio vóugut dire quand veguèri dienc una galario Carrefour una damo ammé lou 7ijâb, dounc pas folomen laïcardo, que se fazio foutougrafia ammé lou Paire Nadau que tenio soubre cadu de si jinoulhs un pichou Maghrebi trefoulit de joio.


Quand li salafistos de Franço ensajou d'interdire lis sapis de nadau e lei represintacious del Paire Nadau, lhutou pas countro le Cristianisme en realitat, lhutou countro l'integraciou di musulmans à la soucietat coumuno.


Lou Paire Nadau e lou sapi (qu'es souvent un abet d'uèi*) aun ensenhat li Catouliques de pas demoura dienc un ghettò culturau, agarò cò'i lou tour di Musulmans.



(lou sapi es "le sapin" ammé d' agulhos d'asuei et que durou quand l'aun talhat. L'abet es "l'épicéa" qu'o lis agulhos dien toùti li sens e que li pèrd forço viste après la talhado.)



Se Diéu s'interèsso à nàutri manco pas d'umour.

 

                                           Alan Broc

Partager cet article

Repost 0
Published by La Coumpanhio mistralenco - dans actualitat
commenter cet article

commentaires

Presintaciou

  • : Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • : Le blog Mistralenc est la suite du groupe "Info d'oc" mais un blog offre plus de possibilités, notamment d'illustrations.La pratique de Info d'oc a amené à rajouter une rubrique "actualitat" car les abonnés prenaient plaisir à commenter en langue d'oc les sujets chauds.Amm' acò dounc Mistralenc es coumo Info d'oc un endrèit ounde li gents prendou plazi de charra en lengo d'oc.Es animat per li felibres de "La Coumpanhio mistralenco".
  • Contact

Nouste princìpi

UIRIONA EðI SACRA


  La vertat es sagrado


 

Rechercher

Uno citaciou d'un arabe cristiô

« So que retrazi d’uèi al mounde arabe, acò’i l’indigenço de sa counsciéncio mouralo, ço que retrazi à l’Oucident, acò’i sa proupensiou à muda sa counsciéncio mouralo en esplecho de douminaciou. »

 

                                                                                     Amin Ma'alouf

Uno citaciou inteligento

La monarchie, dans notre pays, est franque, elle n'est pas gauloise.

 

                  (Proudhon)

Henri Doniol

Les patois de la Basse-Auvergne, 1878

 

Pagino 20

 

« Si l’accentuation, qui est la prosodie de chaque langue, constitue un signe de race,  la race appartient au patois de la haute Auvergne ; dans ce cas le brivadois est en basse Auvergne le moins éloigné du parler d’autrefois, car il suffit d’ajouter peu de chose à sa prononciation pour le rendre identique au patois cantalien. »