Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 14:53
Lou journalisto algerian Merkak Tigrine n'en parlo dien lou journau "Liberté".


                    http://cryptome.org/info/libya-fight/pict8.jpg 

     Li senoussito al poudér à Benghazi tuèrou toùti li negre estrangiers
     e toùti li cristiôs libians. 



InternationalSamedi, 26 Janvier 2013 09:50
Londres, Berlin, Amsterdam, Paris et Canberra appellent à quitter Benghazi
Les Occidentaux se retournent contre le nouveau régime libyen
 
Par : Merzak Tigrine


Considérés, il n’y a pas longtemps de cela, comme les principaux soutiens aux insurgés libyens, qui ont renversé le régime de Mouammar Kadhafi, Londres, Berlin, Paris, Amsterdam et Canberra appellent aujourd’hui leurs ressortissants à quitter ce pays en raison des menaces visant les Occidentaux.


Mettant en avant une “menace imminente” d'attentats ou d'enlèvements visant les Occidentaux, le Royaume-Uni, l’Allemagne et les Pays-Bas ont appelé jeudi leurs ressortissants à quitter immédiatement Benghazi.

Une quarantaine de Français qui se trouvaient dans cette ville et sa région ont quitté la zone à la demande de Paris pour les mêmes motifs, a annoncé hier le ministère français des Affaires étrangères. “Nous sommes maintenant au courant d'une menace spécifique et imminente contre les Occidentaux à Benghazi et demandons aux Britanniques qui sont là-bas en dépit de nos conseils de partir immédiatement”, a annoncé jeudi à la mi-journée le ministère britannique des Affaires étrangères dans un communiqué. “Nous ne pouvons pas faire de commentaire sur la nature de la menace”, a ajouté le ministère, précisant que l'ambassade britannique à Tripoli était “en contact avec les ressortissants britanniques dont elle a les coordonnées” pour leur demander de quitter Benghazi, ville de l'est de la Libye en proie à une insécurité grandissante.
Emboîtant le pas à la Grande-Bretagne, l’Allemagne a également appelé ses ressortissants à quitter “en urgence la ville et la région de Benghazi”, dans une note d'information publiée sur son site internet. “Des renseignements dont dispose le gouvernement fédéral établissent des risques concrets immédiats visant les citoyens occidentaux à Bengazi”, selon ce document.
Aux Pays-Bas, un avis de voyage qui appelle à “ne pas voyager vers et à travers Benghazi” a été diffusé lundi et renforcé jeudi, “pour déconseiller aux personnes de nationalité néerlandaise de rester sur place”, selon un porte-parole du ministère néerlandais des Affaires étrangères. En France, lors d'un point-presse, Philippe Lalliot, porte-parole du Quai d’Orsay a expliqué: “Les informations sur les menaces étaient suffisamment fiables pour justifier un message passé à nos ressortissants de quitter la région de Benghazi et de se mettre en lieu sûr”. Le message a été “passé par SMS et téléphone”, a-t-il ajouté. Il leur a été “demandé de quitter Benghazi par leurs propres moyens”, ce qu'ils ont fait. “Nous n'avons plus de ressortissants présents à notre connaissance à Benghazi”, a-t-il précisé.

Au total, quelque 250 à 300 Français sont recensés en Libye. Hier, le site “Conseils aux voyageurs du ministère français des Affaires étrangères” a ajouté dans ses mises en garde pays par pays une note visant spécifiquement pour la Libye. “En raison de la persistance des tensions sécuritaires liées à la situation régionale ainsi que des rumeurs faisant état de menaces visant les ressortissants des pays occidentaux, il convient de s'abstenir temporairement, dans toute la mesure du possible, de se rendre en Cyrénaïque”, indique le site. Furieux, le vice-ministre libyen de l'Intérieur, Abdallah Massoud, a estimé que rien ne justifiait la mise en garde de Londres. “Nous reconnaissons qu'il y a des problèmes de sécurité à Benghazi, et ceci, depuis plusieurs mois. Mais il n'y a pas de nouvelles données qui puissent justifier cette réaction de Londres”, a déclaré à l'AFP le responsable libyen. “Au contraire. Maintenant, nous sommes en train d'asseoir notre autorité dans l'Est et dans toute la Libye”, a-t-il ajouté, exprimant son “étonnement” vis-à-vis du ton “très musclé” utilisé par Londres.

Aucun pays n'a informé la Libye de son intention d'inviter ses ressortissants à quitter la ville de Benghazi, a affirmé le ministère libyen de l'Intérieur hier, au lendemain d'un appel au départ lancé notamment par la Grande-Bretagne. “Aucun avis officiel ne nous est parvenu d’un quelconque pays” concernant un appel à quitter Benghazi, chef-lieu de l'Est libyen, a indiqué un responsable du ministère de l'Intérieur cité par l'agence Lana. En raison des violences meurtrières, plusieurs missions diplomatiques et des organisations internationales comme les Nations unies ont réduit ou mis fin à leurs opérations à Benghazi.

Le Royaume-Uni déconseille quant à lui, depuis septembre 2012, à ses ressortissants de se rendre en Libye, notamment, à Benghazi, à l'exception de la capitale Tripoli et de quelques autres villes de ce pays d'Afrique du Nord.


                                                M T


http://www.liberte-algerie.com/international/les-occidentaux-se-retournent-contre-le-nouveau-regime-libyen-londres-berlin-amsterdam-paris-et-canberra-appellent-a-quitter-benghazi-193232

Partager cet article

Repost 0
Published by La Coumpanhio mistralenco - dans actualitat
commenter cet article

commentaires

Presintaciou

  • : Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • : Le blog Mistralenc est la suite du groupe "Info d'oc" mais un blog offre plus de possibilités, notamment d'illustrations.La pratique de Info d'oc a amené à rajouter une rubrique "actualitat" car les abonnés prenaient plaisir à commenter en langue d'oc les sujets chauds.Amm' acò dounc Mistralenc es coumo Info d'oc un endrèit ounde li gents prendou plazi de charra en lengo d'oc.Es animat per li felibres de "La Coumpanhio mistralenco".
  • Contact

Nouste princìpi

UIRIONA EðI SACRA


  La vertat es sagrado


 

Rechercher

Uno citaciou d'un arabe cristiô

« So que retrazi d’uèi al mounde arabe, acò’i l’indigenço de sa counsciéncio mouralo, ço que retrazi à l’Oucident, acò’i sa proupensiou à muda sa counsciéncio mouralo en esplecho de douminaciou. »

 

                                                                                     Amin Ma'alouf

Uno citaciou inteligento

La monarchie, dans notre pays, est franque, elle n'est pas gauloise.

 

                  (Proudhon)

Henri Doniol

Les patois de la Basse-Auvergne, 1878

 

Pagino 20

 

« Si l’accentuation, qui est la prosodie de chaque langue, constitue un signe de race,  la race appartient au patois de la haute Auvergne ; dans ce cas le brivadois est en basse Auvergne le moins éloigné du parler d’autrefois, car il suffit d’ajouter peu de chose à sa prononciation pour le rendre identique au patois cantalien. »