Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 16:03

                                 Wenarto,


  l'americô que bouto à la modo li chants d'Auvernho

 

                                per Felibre d'Auvernho


 

 

Bessai que deurio dire "les cants d'Ouvernho" à la modo d'Ourlhat, que li chants rapugats per Jousep Cantoloubo sou gaire-be toùti en parla d'Ourlhat ou de Vic. I o sounque "l'Aigo de rocho" qu'es en parla de la Grondo Planeso, e que Cantoloubo o grafiat "L'aïo de rotcho" per s'atura lou mai poussible de la prounounciaciou.

 

 

Figurat-vous, bràvi gents, que dien li cafés de Seattle lou mounde escoutou de musico auvernhato.

 

Coumo s'es pougut aquel miracle ?

 

 

Abans de vous l'esplica, vous vau coumta uno de mei grondos sourpresos.

 

 

Sabet ou sabet pas que soubre internet poudet trouba la chansou "Se chanto", ben interpretado, amai se lis italiôs n'en faun "un inno de l'Occitania" que'n fazen pas partido ni lis auvirnhats ni li prouvençaus :

 

http://www.youtube.com/watch?v=ZaJEpA_IODE


 

Poudet trouba també La Coupo Santo, dien de versious que trobi enujousos e que meritou pas que vous lei presinte.

 

 

Chirquèri d'autros chansous. Piquèri "Sou davalats li vachiers de la mountonho" "lou regret de Lisou" ... Ensajèri en trascripcious mai founeticos : "Sou dabala li batchiers de la mountonho"... 

 

 

Toumbabi tout lou temp soubre de groupes foulclouriques que jougabou de bourrèios, ammé grondo coumpeténcio, ammé de vam, e que dansabou plô, mas acò èro toujour de versious estrumentalos.

 

 

A poudé de chirca èi enfi troubat un chantadour en auvirnhat, qu'es pas auvirnhat, mas quand chanto, poudet sègre las paraulos.

 

 

http://www.youtube.com/watch?v=Dd2bylZfPOM&NR=1

 

 

Fetivomen coumo escriguèri soubre lou sèti auvirnhat de La Bourboulo :

 

Je n'aime pas les "chants d'Auvergne" de Canteloube. Son orchestration criarde ralentit les chansons, ce qui est particulièremenet embêtant dans le cas des bourrées.

Les cantatrices écrasent les voyelles, tellement qu'on a du mal à comprendre ce qu'elles disent, un comble quand on parle auvergnat et qu'on connaît la chanson en plus.


Je préfère quand c'est chanté avec moins d'affectation.

Wenarto respecte le rythme et on le comprend mieux, en tout cas dans "L'aigo de rocho + ound' anaren garda ? + Aval dien lou Lemouzi".

 

 

La provo que podi sègre las paraulos es que sabio pas que lou primier couplet de "Ound' anaren garda ?" e que gràcio à Wenarto èi descoubèrt lis àutri.

 

Mas abans de countunia vous vole moustra una video qu'o embelinat lis auvirnhats. Sabi pas s'acò'i lou vi ou per que debutabo, mas dien lou relai de "Lou davantau", Wenarto o una pouncho d'accent asiatique qu'atendris tout lou mounde en Auvernho.

Lou vam e la passiou de l'Auvernho, escoutat :

 

http://www.youtube.com/watch?v=hSeSwHRrBnE&feature=related

 

 

Agaro cò'i temp que vous digo coumo es vengut aquel miracle, e que vous presinte Wenarto.



 

                    Maestro WENARTO


 

 

Wenarto es un Americô de Seattle. Soun noum indounesian s'esplico per que si parents venou de Bali. Mas guel es nascut is Estats-Units, pot dounc èsse president del païs un jour, teouricomen.

 

 

Teouricomen per que ço qu'interesso Wenarto mai que tout acò'i l'art, la creaciou en generau.

 

 

Faguè d'estùdis per s'avida e se retroubè cadre à Boeing. Al coumençomen fouguè cadre coumerciau e vendio de boeings. Puèi trabalhè à "l'engineering", que sabi pas s'acò'i la councepciou dis aviouns ou l'ourganisaciou administrativo del groupe Boeing.

 

 

Mas Wenarto que dien lei fèsto entre amics es pulèu lou qu'animo la sirado que lou que finto sèns ris dire, eimo chanta.

 

 

E sis amics eimou quand chanto.

 

 

So que fai que li diguèrou de faire de registromens internet, ço qu'èi troubat, e dapassou de councèrts dien lei salos d'espectacle de Seattle.

 

 

 

                                  

 

 

 

                                          LOU REPERTÒRI


 

E cò's aqui que lou miracle s'es fat, lou repertòri del "Roussinhòu de Seattle" es ouriginau.

 

http://geekreverse.blogspot.com/2010/04/maestro-wenarto-le-rossignol-de-seattle.html


 

Vezet eici que Wenarto chantè d'en primier de succès anglés... e francés, puèi que chanto Piaf et Renaud.

 

Vezet dien la video de "Mistral gagnant" que se la tecnico i èro pas inquèro à la debuto, la voutz de Wenarto es manhifico dien lou grave.

 

 

Chanta de musiqueto èro un biais de coumença, de chanta ço que lou mounde esperabo. Mas Wenarto avio 'na passiou secreto : la grondo musico.

 

 

Alèro boutè quauques gronds aires d'oupera dien sis espectacles. Tout lou mounde o pas la paciéncio d'escouta un oupera que duro quatre ouros, ammé de recitatieus ou d'aires segoundàris, mas li gronds aires, agradou à toùti.

 

 

Lou bounur es que Wenarto troubè endacon li "Chants d'Auvergne" de Jousep Cantoloubo.

 

 

Irousomen que Wenarto o pas un grond ourquèstro à sa dispousiciou. Èi ja dit ço que pensi de l'ourquestraciou de Cantoloubo.

 

 

Wenarto o mièl, o d'amics musicians també, que sabou toucha lou piano e l'arpo, e que te jogou d'acoumpanhomens musicaus que jountou plô mièl ammé l'esperit de noustos chansous d'Auvernho.

 

 

Tournat escouta la maestrìo d'aquel acoumpanhomen d'arpo !

 

http://www.youtube.com/watch?v=Dd2bylZfPOM&NR=1

 

 

A prepaus, la persouno qu'acoumpanho Wenarto al pianò ammé tant de gàubi se souno Madamizèlo Joan Lundquist.

 

 

 

 

               UNA PROUNOUNCIACIOU PERFÈITO

 

 

I o un pichou miracle dien lou miracle : Wenarto prounoùncio perfetomen.

 

Sur l'ensemble je n'ai entendu que deux fautes, peut-être dûes à une mauvaise transcription de Canteloube, ou de l'éditeur :

 

- "les autros pastourèlos"  où la diphtongue "au" est réduite à "o".

- "fringaire" prononcé "fringuère" sans doute parce que l'éditeur a mal marqué le tréma sur "fringaïre".

- Pour "iéu", à certains moments Wenarto hésite entre dire "yiw" e "yu" qui sont deux prononciations correctes, mais comme Canteloube doit écrire un truc du genre "îou", et que l'accent a peut-être glissé on sent que Wenarto se demande s'il ne faudrait pas dire /yow/, ce qui serait une erreur.

 

 

Eimi forço "N'ai pas ieu de mìo" per duoi razous.

 

En fait Wenarto chanto duoi chansous, aquelo e "la calho".

 

La primièro la couneissio pas e m'agrado plô, per la musico, las paraulos, e l'interpretaciou !

 

http://www.youtube.com/watch?v=scnnQwUefzg&NR=1

 

 

La segoundo, "la calho", es una chansou de moun efonço, mas la chantaban ammé d'autros variantos. Dizion :

 

"O dia-me tu la calho ound' as lou nieu ?

- Avau dien la roubièiro, lou loung del rieu."

 

 

E Wenarto chanto uno auto versiou, ounde se vèi touto la richesso de la lengo d'o d'Auvernho :

 

 

"O dia-me tu la calho ound' as lou nieu ?

- Sul puèt de la bastido delai lou rieu."

 

 

Wenarto eimo talomen nousto musico que quand chanto "Aval dien lou Lemouzi", retrobo naturomen li gèstes di bras de nousto bourrèio.

 

http://www.youtube.com/watch?v=a9TPWVGNRnE&feature=related

 

 

Wenarto es també un excelent pintour :

       

http://homepage.mac.com/wenarto/sale/

 

 

Las pinturos que chanto davant sou de guel :

 

 

http://www.youtube.com/watch?v=a9TPWVGNRnE&feature=related

 

 

Quone estrambord per chanta "lou plazer d'amour" !

 

 

 

                                                La nèu soubre lou lac Washington

 

 

Èi vist que lis àutri chantadours chantou una chansou que sabi pas, que se souno "La deleissado".

( Soubre internet an pres la trascripciou founetico de Cantoloubo e escrivou "la deléïssàdo" )
Mas ammé lour biais d'esclafa lei voucalos, entendi pas ço que nous dïs la pauro deleissado.

Nous sufis d'espera que Wenarto la chantèsso per ne sabér enfi las paraulos.

    
                                              Skykomish

                    

                              Schubert : die Forelle


Coumo toùti lis auvirnhats me sèi interessat i chants d'Auvernho mas ourio la sensaciou de trahi Wenarto se vous metio pas lou ligam d'aquelo jinto interpretaciou de "la troucho" de Schubert :


Li païsatges de l'estat de Washington vous pareissou sevères ?


Agachat aquéssi, de Bali e de Nourmandìo :

            
      


                                    la plajo d'Hatainville en Nourmandìo


 


Partager cet article

Repost 0
Published by La Coumpanhio mistralenco - dans musico
commenter cet article

commentaires

Presintaciou

  • : Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • : Le blog Mistralenc est la suite du groupe "Info d'oc" mais un blog offre plus de possibilités, notamment d'illustrations.La pratique de Info d'oc a amené à rajouter une rubrique "actualitat" car les abonnés prenaient plaisir à commenter en langue d'oc les sujets chauds.Amm' acò dounc Mistralenc es coumo Info d'oc un endrèit ounde li gents prendou plazi de charra en lengo d'oc.Es animat per li felibres de "La Coumpanhio mistralenco".
  • Contact

Nouste princìpi

UIRIONA EðI SACRA


  La vertat es sagrado


 

Rechercher

Uno citaciou d'un arabe cristiô

« So que retrazi d’uèi al mounde arabe, acò’i l’indigenço de sa counsciéncio mouralo, ço que retrazi à l’Oucident, acò’i sa proupensiou à muda sa counsciéncio mouralo en esplecho de douminaciou. »

 

                                                                                     Amin Ma'alouf

Uno citaciou inteligento

La monarchie, dans notre pays, est franque, elle n'est pas gauloise.

 

                  (Proudhon)

Henri Doniol

Les patois de la Basse-Auvergne, 1878

 

Pagino 20

 

« Si l’accentuation, qui est la prosodie de chaque langue, constitue un signe de race,  la race appartient au patois de la haute Auvergne ; dans ce cas le brivadois est en basse Auvergne le moins éloigné du parler d’autrefois, car il suffit d’ajouter peu de chose à sa prononciation pour le rendre identique au patois cantalien. »