Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 12:41

ammé lours respounsos :

 

 

Letro i candidat

vendredi 2 mars 2012



Letro i candidat à la presidènci de la Republico

Regulieramen dins soun istòri, à l’óucasioun d’eleicioun, lou Felibrige questiounè li candidat. 
- Es ansin que segound la decisioun presso en sesiho counsistourialo dóu 26 de nouvèmbre 2011 à Auriha s’es manda uno letro i candidat à la presidènci de la Republico. 
- Pèr uno bono enfourmacioun di felibre e dóu publi publican aqui aquelo letro.

Monsieur/Madame le candidat à la présidence de la République française, 


- Le Félibrige, créé en 1854, pour sauvegarder et promouvoir la langue d’Oc, perpétue cette œuvre culturelle dans tout le Midi de la France, réunissant toujours des milliers de personnes attachées à leur langue et mobilisées pour sauver ce parler de leur famille, parler qui a donné à la France un prix Nobel de littérature en la personne de Frédéric Mistral, son fondateur. 


- Après des années d’indifférence et parfois de mépris de la part de l’État français, cette langue comme l’annonce l’UNESCO est aujourd’hui en sérieux danger d’extinction et la passivité linguistique de la France est condamnable, tel un génocide culturel préjudiciable au Monde entier. La timide tentative de reconnaissance, en 2008 (modification de la Constitution - Art. 75-1), de l’existence des langues régionales en France, seulement en tant que « patrimoine », n’a rien changé dans les faits … 


- Tous les félibres, héritiers des convictions mistraliennes, désabusés par la politique linguistique suicidaire pour les parlers historiques de France, ont besoin de connaître le devenir de leur langue, la langue des troubadours, la première langue littéraire et diplomatique de l’Europe moderne, pour ce faire ils seraient honorés de connaître votre avis et l’action que vous pourriez mener pour réhabiliter les langues régionales de France et leur assurer un avenir digne de leur importance. 


- Comme l’ont fait tous les États membres de l’Union Européenne, la France doit ratifier la Charte Européenne des langues régionales, elle ne peut reporter plus longtemps cette ratification, même au prix d’une réforme constitutionnelle, en aurez-vous la volonté ? 


- Dans le même sens, plusieurs projets de loi touchant le développement des langues régionales dans l’enseignement, les moyens d’information 
et les relations publiques dorment sur les bancs de l’Assemblée nationale et du Sénat… Apporterez-vous votre soutien à la réussite d’une pareille loi ou d’un statut pour permettre aux langues régionales de vivre officiellement ? En tant que patrimoine de la France, Il est nécessaire qu’elles soient préservées, bénéficient d’une promotion et puissent être transmises aux générations futures. 

 


- Par ailleurs dans le cadre de la réforme des collectivités territoriales de France, une convention devrait permettre aux Régions de participer à la protection des langues de leur territoire, accepteriez-vous que les langues de chaque Région soient considérées comme officielle avec le français ? 


- Enfin, permettez-nous de rappeler que depuis son origine, le Félibrige n’a de cesse proclamé la nécessité d’une véritable décentralisation. Frédéric Mistral étant à l’origine de cette idée, les grands félibres Léon de Berluc-Perussis, Jean Charles Brun ou Joseph d’Arbaud étant les inventeurs du régionalisme, du mot et de la philosophie. La France centralisée à outrance s’étouffe d’égocentrisme, nous sommes persuadés que les principes d’une réelle régionalisation ne seraient que progrès et avantages. Alors qu’après 30 ans de décentralisation, timide mais réelle, la récente réforme des collectivités laisse poindre une recentralisation, pouvez-vous indiquer clairement si vos objectifs en la matière rejoignent ce modèle de société respectueux des hommes et des terroirs, de leurs intérêts et de leurs droits, constamment souhaité par les Félibres de toutes les générations ? Le Félibrige, sans entrer dans l’action politique politicienne, au delà d’une information auprès de ses membres et sympathisants, rendra publique la présente lettre ainsi que les réponses dont vous aurez bien voulu lui fait part. 


- En vous remerciant par avance, nous vous prions d’agréer, Monsieur/Madame le candidat à la présidence de la République française, l’expression de notre respectueuse considération.

Jacques MOUTTET Capoulié dóu Felibrige




Vaqui lei respounsos di cinq candidats qu'aun respoundut :

http://www.felibrige.org/ spip.php?article255


Se vèi que cinq candidats aun respoundut ou fat respondre :

- Dupont-Aignant per parla de la lengo franceso e dis "escrivans regiounaus" en francés.

Iéu lou veguèri à Toulouso e li pausèri la questiou dei lengos de Franço e aquel ome trapè coulèro en dizent que "les gens qui parlent des langues régionales détruisent la France". Agaro, desesperat de demourat al found del classomen s'es mouderat din lou biais d'hou dire mas es toujours countro.

- Cheminade respound pas en persouno mas fo respondre qu'o pas estudiat la questiou. Aquel d'aqui, te demondes perqué s'es presintat !


- Artaud afourtis emé razou que li bolsheviks après avèdre centralisat "sauvèrou de lengos regiounalos". Garantis pas que farò parier.

- Lou NPA respond en quatre lìnios qu'aun previst de rafitica l'encartomen di lengos minouritàrios. Respounso pousitivo dounc.

- Hollande dis parier en precisant soun prougramo à-n-aqui nivèl : proupousiciou numerot 56

Afourtis que penso pas util de faire de noustos lengos regiounalos de lengos co-ouficialos regiounalomen, qu' "aquelo mesuro sario ina fourmalitat simboulico sans eficacitat" ço qu'es la vertat.

Afourtis que "la lengo d'oc es pas ina ressourgo d'interés regiounau, mas in tresaur naciounau partijiat".


En clar in felibre dèu vouta Artaud, Poutou ou Hollande.

Un felibre serious voutarò Hollande. 

 

 

           http://www.locirdoc.fr/E_loblog/wp-content/uploads/2011/05/Copie-de-Mistral_Nobel.jpg    

 

                                    


 

 

 

                               

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La Coumpanhio mistralenco - dans actualitat
commenter cet article

commentaires

La Coumpanhio mistralenco 20/04/2012 20:47


Coumprenden pas que quaucun coumo tu Ive qu'apares lou cevenòu t'oupauses à l'encartomen euroupenc dei lengos minouritàrios.


L'encartomen lei noumo pas. Acò's à nautre' en Franço de vèire puèi ço que voulen counsidera coumo lengos. 

Alan Broc 20/04/2012 20:46


J'ajoute que Hollande, Artaud et Dupont-Aignan ont pris la peine de répondre PERSONNELLEMENT et de signer (mais le Félibrige central a empêché les copié-collés ! pour le
montrer) même si Dupont-Aignant répond négativement en fait.

Le NPA a répondu positivement mais pas Poutou lui-même.

Cheminade n'a pas répondu personnellement et ses partisans ont déclaré tout net ignorer le problème et appelé à "lire le programme de Cheminade contre la city".

gourgaud 20/04/2012 17:33


Un cop de mai, lou Felibrige (sous catau) vèn de moustra que coumpren re de re à la poulitico: reclama la ratificaciu de la Charto, acô revèn à demanda as felibre de vouta Hollande! A tout lou
mens, de vouta à gaucho...


Nautres de l'Alianço das Lengo d'O, avèn demanda au cronto de PA ratifica aquesto Charto: aici avèn uno causido vertadièiro, entre Sarkozy, Mélanchon et Marino Le Pen, per parla das tres "grand"
candidat.


E li a foço felibre que, de-segu, vouraran pa Hollande... en contradiciu embé la paraulo "ouficialo" dau Felibrige, qu'un cop de mai s'es ridiculisa.


Disiè Mistral: "Tout ço qu'es pa de la lengo, es mestiè de se n'en mesfisa"


ôu, lous catau, desveia-vous un pau, e acoumenças de pensa !...

Felibre d'Auvernho 20/04/2012 18:15



Iéu voutarèi Hollande per que vole que Sarkozy s'en ane. Podi pas vouta per la filho Le Pen que trato mi lengos de lengos "estrangièros", ni pel pè-negre Mélenchon que dis que san pas de bous
Francés.



Presintaciou

  • : Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • : Le blog Mistralenc est la suite du groupe "Info d'oc" mais un blog offre plus de possibilités, notamment d'illustrations.La pratique de Info d'oc a amené à rajouter une rubrique "actualitat" car les abonnés prenaient plaisir à commenter en langue d'oc les sujets chauds.Amm' acò dounc Mistralenc es coumo Info d'oc un endrèit ounde li gents prendou plazi de charra en lengo d'oc.Es animat per li felibres de "La Coumpanhio mistralenco".
  • Contact

Nouste princìpi

UIRIONA EðI SACRA


  La vertat es sagrado


 

Rechercher

Uno citaciou d'un arabe cristiô

« So que retrazi d’uèi al mounde arabe, acò’i l’indigenço de sa counsciéncio mouralo, ço que retrazi à l’Oucident, acò’i sa proupensiou à muda sa counsciéncio mouralo en esplecho de douminaciou. »

 

                                                                                     Amin Ma'alouf

Uno citaciou inteligento

La monarchie, dans notre pays, est franque, elle n'est pas gauloise.

 

                  (Proudhon)

Henri Doniol

Les patois de la Basse-Auvergne, 1878

 

Pagino 20

 

« Si l’accentuation, qui est la prosodie de chaque langue, constitue un signe de race,  la race appartient au patois de la haute Auvergne ; dans ce cas le brivadois est en basse Auvergne le moins éloigné du parler d’autrefois, car il suffit d’ajouter peu de chose à sa prononciation pour le rendre identique au patois cantalien. »