Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 13:39

http://mistralenc.over-blog.com/article-un-senatour-prouven-au-interpelo-lou-ministre-de-l-en-soubre-la-lengo-prouven-alo-116055580-comments.html#anchorComment

 

Li gestapoccitans gausou pretendre que lour "acciou" sario piùs impourtanto que la del senatour e refusou qu'on ensenhe lou prouvençau en Prouvenço.

 

Vaqui d'en primier l'article que lis o fat reagi.

 

Langues régionales - Question du sénateur maire Serge Andreoni au Ministre de l’Education Nationale

 

Lou Senatour-primier conse Sèrgi Andreòni o pausat una questiou escrito al ministre de l’Educaciou Nacionalo Vincent Peillon soubre la plaço dei lengos de Franço dien la lèi de prougramaciou e d’ourientaciou pel refoundomen de l’escolo de la Republico.

 

 

                                          http://www.collectifprovence.com/local/cache-vignettes/L138xH200/arton848-35a4b.jpg

 

Question écrite n° 04289 de M. Serge Andreoni (Bouches-du-Rhône - SOC) publiée dans le JO Sénat du 31/01/2013 - page 313

M. Serge Andreoni appelle l’attention de M. le ministre de l’éducation nationale sur la nécessité d’inscrire les langues régionales dans la loi de programmation et d’orientation pour la refondation de l’école de la République, afin d’établir et de développer leur enseignement.

 

 

L’article L. 312-10 du code de l’éducation, issu de la loi n° 2005-380 du 23 avril 2005 d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école et stipulant qu’un « enseignement de langues et cultures régionales peut être dispensé tout au long de la scolarité selon des modalités définies par voie de convention entre l’État et les collectivités territoriales où ces langues sont en usage » a permis aux académies ayant signé cette convention certaines avancées en matière d’enseignement des langues régionales. Mais il reste encore beaucoup à faire pour que ce patrimoine national, reconnu par la Constitution et les institutions internationales, ne disparaisse.

 

Aussi, il souhaite que cette future loi de programmation et d’orientation exprime clairement l’intérêt et la nécessité de développer la connaissance et l’enseignement des langues et cultures régionales de France ; affirme la responsabilité et l’engagement primordial de l’État pour leur transmission via l’action et les moyens des ministères de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche et celui de la culture, ce qui, dans l’école publique, suppose la mise en place d’une politique d’offre généralisée à toutes les familles, selon différentes modalités : sensibilisation, initiation, enseignement bilingue. Il lui précise la nécessité que ce texte stipule que toutes les régions concernées par une langue régionale signent une convention avec l’État, pour contribuer, par des mesures d’accompagnement et de valorisation qui relèvent de leurs compétences, à la sauvegarde de ces langues régionales et à leur transmission.

 

 

Il lui rappelle enfin son attachement à la langue provençale, patrimoine littéraire et linguistique d’une immense richesse, langue de Frédéric Mistral, prix Nobel de littérature, et qu’il est impérieux de préserver au sein de notre patrimoine national, reconnu constitutionnellement.


Cette question est en attente d’une réponse du Ministère de l’Education Nationale.

 

 

                  Vaqui un elegit que fo soun trabalh.

Rapelan que lou Senat, en princìpi, represinto li territòris, e que dounc deurio apara ferounomen lei lengos di territòris.

S'hou fai pas, pèrd sa razou d'èsse, pèrd sa legitimitat. 

 

 

                                                       Ж

 

A-n-acò avan recebut aquelo respounso arrouganto :

Le sénateur Andréoni fait effectivement son travail, en relayant les termes d'une demande qui a été soumise aux élus des deux chambres par un collectif de 18 associations de valorisation des langues de France, notamment, la FLAREP Fédération des Langues Régionales dans le Public, et ses associations membres, dont la FELCO, Fédération des Enseignants de Langue et Culture d'oc, qui fédère les associations d'enseignants de l'Education Nationale des diverses régions de l'espace occitan, notamment l'AELOC pour l'académie d'Aix et l'APLR pour celle de Nice. Depuis que se profile le débat sur la loi d'orientation pour l'école, qui dans sa rédaction initiale ne faisait aucune place aux langues de France, ce sont des dizaines de questions écrites qui ont été posées dans les deux assemblées pour relayer les demandes de ces 18 associations.

 

Commentaire n°1 posté par Philippe Martel hier à 18h46

 

Acò'i siguromen pas à la damondo de moussu Martèl que lou senatour Sèrgi Andreòni o reclamat la reconeissenço de la "lengo prouvençalo" dicistont que moussu Martèl suporto pas qu'on parle de "lengo prouvençalo" ni de lengo d'oc. Vòu impausa l'occitan del supletiéu de la Gestapò Louis Alibert.

http://mistralenc.over-blog.com/article-lettre-de-louis-alibert-lo-mestre-des-occitans-faisant-l-eloge-de-la-milice-85863774.html



http://mistralenc.over-blog.com/article-les-occitans-essaient-de-rehabiliter-le-gestapiste-louis-alibert-85587839.htm

 

Moussu Martèl es també l'autour d'uno escroucario, una counferéncio entitoulado "l'Escolo deras Pireneos, primièra escòla occitana de las Pireneas" quand aquelo escolo mistralenco es toujour estado oupausado is ourtougràfios faussomen arcaïsantos :

http://mistralenc.over-blog.com/article-uno-enganado-occitano-a-prepaus-de-l-escolo-deras-pireneos-114095129.html


                                  http://voila.net/chantdelles/concerts/ete2005/photos/sarrieu.jpg 

                                             Bernat Sarriéu

 


Foundatour de l'Escolo deras Pireneos utilisè touto sa vido l'ourtougràfio mistralenco e soun escolo countuniarò soun coumbat countro lis occitans après sa mort maudespièit la counferéncio messourguièro de moussu Martèl. 

 

 

                    

                                                         Ж

 

Respounderan :


Din la loungo parlicado del senhe Martel relevan dos afirmacious un pauc rapido. Cito la FELCO que represintario segoun zer lis ensenhaires de lengo d'oc de Midi-Pyrénées mas li proufessours lhi sou pas. Zer mèmo n'es lou president quand es pas proufessour de lengo d'oc, en tout cas pas din lou segoundàri. La FELCO acò zi tres personos e ina soro zi proufessour d'occitan - lengo d'oc.

Segoundo causo, moussu Martel o mau legit ço que dis lou Senatour Andreòni que dis be din sa questiou escrito :

" son attachement à la langue provençale, patrimoine littéraire et linguistique d’une immense richesse, langue de Frédéric Mistral, prix Nobel de littérature, et qu’il est impérieux de préserver au sein de notre patrimoine national, reconnu constitutionnellement."

Lou prouvençau fai partido de la lengo d'oc amé l'auvernhat e lou gascou, mas pas de l'occitan puèi que l'occitan es de la mèmo familho que lou catalô segoun Sumien e Taupiac e toto l'IEO. Aro lou catalô es ina lengo ibero-roumono.

Lou prouvençau e toto la lengo d'oc es ina lengo galo-roumono.

Tant i o, lou senatour Andreòni parlo zer del prouvençau, e ris que del prouvençau. 

Commentaire n°2 posté par La Coumpanhio mistralenco aujourd'hui à 11h08 

 

 

 

                                                               Ж

 

Coumo Auvirnhat noste sòci Alan Broc apoundè cò :

Sèi un pauc espantat per l'intervenciou de Felip Martèl que bouto soubre loumème plan lou trabalh parlamentàri d'un senatour e lei reclamacious d'assouciacious de trèvos. Tout lou mounde sap que la FLAREP e la FELCO acò'i Martèl.

Se lis assouciacious poudiou chicon acò se sabrio, acò fai ja quaranto ons que l'IEO, assò privado lèi 1901 lancè sa campanho "L'occitan lenga nacionala"... sèns cap de resultat.

Lou trabalh d'un senatour pèso plô mai.

De sigur la questiou del prouvençau se pauso al mié de la questiou del bretou ou del corse.... mas coumo parlaires d'oc à "Mistralenc" acò'i lou prouvençau que nous interèsso lou mai.

So que se farò en Prouvenço nous sirvirò de moudèl per ço que faren en Auvernho. 

Commentaire n°3 posté par Alan Broc aujourd'hui à 13h32 

 

 

 

                                                                 

Partager cet article

Repost 0
Published by La Coumpanhio mistralenco - dans lengo
commenter cet article

commentaires

La Coumpanhio mistralenco 13/03/2013 23:59


L'avan escampat al bourdussau per qu'èro insultant (envers lou senhe Broc), messourguier (à prepaus de la counferéncio de Martel en Coumenge) e foro sujet pei tres quarts.


"Mistralenc" es un lioc d'infourmaciou e de debat, pas d'insultos ni de caloumnìos.
I o de sìtis occitans per aquessos foutralados. 

Leoupold de La Fuilho 13/03/2013 15:23


Ount se trobo aiceste coumentari del flan-maçou Martèl?


Vesi pa res enloc !!?


Laffuilho

La Coumpanhio mistralenco 12/03/2013 19:12


Avan recegut in coumentàri forço agressiéu de Philippe Martel que chàmbio lou titoul de sa counferéncio qu'èro be anounciado din "La Dépêche du Midi" e lou journau del Counselh Generau de
Narto-Garono soto lou titoul de "L'Escolo deras Pireneos dans le mouvement occitan", mouviment qu'o toudsou coumbatut.

Lou coumentàri èro inutilamen agressiéu envers noste coulègo Alan Broc.

Subretout aqué coumentàri pretendio in cop de mai que d'assouciacious pichounèlos e "occitanas" ourioun influenciat un senatour que reclamo de drèits per "la lengo prouvençalo".

Lis assouciacious vantados per moussu Martel reclamou d'impausa "l'occitan" del farmarciô kollabò Louis Alibert à la plaço del prouvençau, de l'ouvarnhat, der gascou.



http://mistralenc.over-blog.com/article-lettre-de-louis-alibert-lo-mestre-des-occitans-faisant-l-eloge-de-la-milice-85863774.html




http://mistralenc.over-blog.com/article-les-occitans-essaient-de-rehabiliter-le-gestapiste-louis-alibert-85587839.htm
  

Presintaciou

  • : Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • : Le blog Mistralenc est la suite du groupe "Info d'oc" mais un blog offre plus de possibilités, notamment d'illustrations.La pratique de Info d'oc a amené à rajouter une rubrique "actualitat" car les abonnés prenaient plaisir à commenter en langue d'oc les sujets chauds.Amm' acò dounc Mistralenc es coumo Info d'oc un endrèit ounde li gents prendou plazi de charra en lengo d'oc.Es animat per li felibres de "La Coumpanhio mistralenco".
  • Contact

Nouste princìpi

UIRIONA EðI SACRA


  La vertat es sagrado


 

Rechercher

Uno citaciou d'un arabe cristiô

« So que retrazi d’uèi al mounde arabe, acò’i l’indigenço de sa counsciéncio mouralo, ço que retrazi à l’Oucident, acò’i sa proupensiou à muda sa counsciéncio mouralo en esplecho de douminaciou. »

 

                                                                                     Amin Ma'alouf

Uno citaciou inteligento

La monarchie, dans notre pays, est franque, elle n'est pas gauloise.

 

                  (Proudhon)

Henri Doniol

Les patois de la Basse-Auvergne, 1878

 

Pagino 20

 

« Si l’accentuation, qui est la prosodie de chaque langue, constitue un signe de race,  la race appartient au patois de la haute Auvergne ; dans ce cas le brivadois est en basse Auvergne le moins éloigné du parler d’autrefois, car il suffit d’ajouter peu de chose à sa prononciation pour le rendre identique au patois cantalien. »