Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 18:30

                                            par Alan Broc


 

L'occitaniste "Jacme" Taupiac propose inlassablement de dire "la camèro" (écrit "la camèra" en "graphie" du gestapiste Louis Alibert) car la camera serait "un francisme" selon lui.

 

 

           http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/39/Jacme_Taupiac_20110327.png/1133px-Jacme_Taupiac_20110327.png

                                   "Jacme" Taupiac
Es mai simpatique per sa caro de Gascoun que per si diktats lenguistiques

 

 

L'idée n'est pas fondamentalement idiote, mais elle est fondamentalement gestapoccitane car elle considère notre langue d'oc comme en formation sans tenir compte
- de ses mille cinq cents ans d'Histoire
- du fait qu'elle est vivante, sinon en Languedoc, du moins en Auvergne, en Haute-Provence et en Cévennes. 

 

Lou malur es que li neo-parlaire emplegou aquelo meno de formos artificialos e que gausou reprendre, "courregi" coumo dizou, li parlaires naturaus, ço que countribùio çaquedelai à faire de lour "occitan" una lengo plô diferento de la nostro.

 

 

                               LOU RAZOUNOMEN DE TAUPIAC

 

Dans l'abstrait il n'est pas absurde. Son seul tort est justement d'être abstrait.
Il dit :

"Mùsica latin accentué sur la première syllabe a donné Musico en occitan (vòu dire "lengo d'oc") accentué sur la deuxième.
Donc on peut faire pareil avec Camera."

Per coumpleta soun razounomen on pourrio apoundre Nèspola qu'o beilat nespoulo e toùti li mots en -ique ou -ico : Històricus, -ica que beilo istourique e istourico.

 

 

                                             OUBJECCIOUS

 

 

- Le mot français "caméra" et son équivalent d'oc camera ne viennent pas du latin mais de l'italien.


- les mots latins musica e nespola sont nés avant la langue d'oc, et ils ont évolué comme tous les mots latins au fur à mesure que notre langue sortait de sa matrice latine pour donner musico e nespoulo.

 

- le mot italien "camera" est accentué sur la première : /kàmera/, de sorte que la camera en est beaucoup plus proche que la camèro.

 

- Le mot caméra n'est apparu en français qu'au vingtième siècle, et donc en langue d'oc aussi. Est-ce que lorsqu'on emprunte un mot à une langue étrangère on lui fait revivre toute l'évolution qu'il aurait eu en français et en oc ?

Est-ce que lorsqu'on dit week-end en français on se soucie de la forme qu'avaient "week" et "end" au cinquième siècle pour leur faire suivre artificiellement une évolution naturelle comme le germanique werra qui a donné la guerre ?

 

Francophones et provençalophones nous avons changé le germanique Kampjon (où le J se prononce /y/) en champion e champioun parce que, apparu lors de la gestation de nos langues, il a évolué avec elles.

Mais quand snobs francophones empruntent "prime time" à l'anglais ils le prononcent /prayme tayme/ sans refaire toute l'historique de l'anglais qui n'a vu apparaître ce type de diphtongaisons qu'au Seizième siècle, et bien sûr sans remonter au germanique commun.

Quand dizen en lengo d'oc escanerisa ou en francés "scanner", nous chautan pas de la formo qu'ourio agudo lou mot se fouguèsso dintra dien la lengo abons l'invenciou del scanner.

 

 

- la langue d'oc n'est pas une langue morte et le peuple d'oc vivant dit la camera.

 

 

 

QUAUCOS REMARCO EN RELACIOU AMMÉ LOU SUJET

 

 

1/ Même en français où les ordres venus d'en haut passent mieux qu'en anglais ou en langue d'oc, le Peuple a imposé la voiture contre l'automobile, masculin (sic) que les linguistes voulaient imposer.

 

Les linguistes pensaient "un (véhicule) automobile". Or le Peuple a repris le mot  voiture, qui désignait une charette couverte pour transporter les gens, et a donc dit "une (voiture) automobile".
C'est l'usage populaire qui a fait loi. 

2/ Dans la réflexion de Taupiac on voit le tropisme latinisant des gestapoccitans qui ne veulent voir que les origines latines de la langue et pas ses origines gauloises. Ils veulent donc la "re-latiniser".

Il est vrai que le kollabo Louis Alibert, gourou de l'Eglise d'Occitanologie, considérait que les "Occitans étaient de "race ibérique" (sic) et que "les populations du Massif Central sont racialement contaminées par les Celtes".

L'emploi du mot "contaminées" confirme son racisme anti-celte, souvent affirmé ailleurs.


Il ne voulait pas voir que même dans son parler le moins gaulois, le provençal, la langue d'oc a gardé une syntaxe et une phonétique très largement gauloise, et que lorsque nos compatriotes Provençaux disent lou pan, ils ne prononcent pas /pan/ comme en espagnol et en japonais (eh oui) mais qu'ils font une nasalisation comme il en existe en breton, en gallois et en irlandais /pãn/.

Notons pour finir qu'après la nasalisation de la voyelle, le provençal maintient un -N vélaire, comme dans les langues celtes, alors que le français a fait tomber ce -N.

 

 

        296064_258795600811820_366870_n.jpg

 

                    Lei Prouvençalo sou pas de Japounesos ni d'Espanholos

Partager cet article

Repost 0
Published by La Coumpanhio mistralenco - dans lengo
commenter cet article

commentaires

Presintaciou

  • : Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • : Le blog Mistralenc est la suite du groupe "Info d'oc" mais un blog offre plus de possibilités, notamment d'illustrations.La pratique de Info d'oc a amené à rajouter une rubrique "actualitat" car les abonnés prenaient plaisir à commenter en langue d'oc les sujets chauds.Amm' acò dounc Mistralenc es coumo Info d'oc un endrèit ounde li gents prendou plazi de charra en lengo d'oc.Es animat per li felibres de "La Coumpanhio mistralenco".
  • Contact

Nouste princìpi

UIRIONA EðI SACRA


  La vertat es sagrado


 

Rechercher

Uno citaciou d'un arabe cristiô

« So que retrazi d’uèi al mounde arabe, acò’i l’indigenço de sa counsciéncio mouralo, ço que retrazi à l’Oucident, acò’i sa proupensiou à muda sa counsciéncio mouralo en esplecho de douminaciou. »

 

                                                                                     Amin Ma'alouf

Uno citaciou inteligento

La monarchie, dans notre pays, est franque, elle n'est pas gauloise.

 

                  (Proudhon)

Henri Doniol

Les patois de la Basse-Auvergne, 1878

 

Pagino 20

 

« Si l’accentuation, qui est la prosodie de chaque langue, constitue un signe de race,  la race appartient au patois de la haute Auvergne ; dans ce cas le brivadois est en basse Auvergne le moins éloigné du parler d’autrefois, car il suffit d’ajouter peu de chose à sa prononciation pour le rendre identique au patois cantalien. »