Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 15:26

                           par Felibre d'Auvernho

 


 

Le chanteur de cette vidéo est très bon, musicalement autant  que dans la prononciation de son parler du Haut-Limousin (87) :

 

http://www.youtube.com/watch?v=YPoJVc2U4aA&feature=related

 

 

Acò’i la musico de noùsti « esclops »*, sabet la chansou que dis :

 

(*prononcez /lij içhklo/)

 

 

« Quont ti coustèrou, quont ti coustèrou, quont ti coustèrou lis esclops

quand èrou, quand èrou, quand èrou niòus ? »

 

 

Vaqui las paraulos que chanto :

 

 

Su la mountanho, … dòu Mount Gargan

Coula la sourça, … dòu Boèi Sublat,

Din lou temp soanhavo las malaudias,

Lou temp passo las soanho d’engueras.

 

Su la mountanho i o no chapèlo

Qu’ei Noitro-Damo de Boun Secours,

Abans èro fièro su soun autour

Uèi ei eiboulhado e l’aime toujour.

 

Lou Mount Gargan souvent din l’annado

Vezio passa las bargiras,

Là fazian pèisse vachas e oelhas,

Chantavan en jou(g)ant din l’eitoulhas.

 

 

 

 

 

                                  

                            Ж

 

 

Vous bouti las paraulos en auvirnhat de chas iéu (parçô de Plèus-Salèr)

 

 

 

Soubre la mountonho, … del Mount Gargan

Rajo la sourgo, … del Bosc  Sublat,

Dien lou tenp curabo lei malautios,

Lou tenp passo lei curo inquèro.

 

Soubre la mountonho i o na chapèlo

Qu’es Nousto-Damo de Boun Secours,

Abons èro glouriouso soubre soun aussado

D’uèi es darouchado e l’eimi toujour.

 

Lou Mount Gargan souvent dien l’annado

Vezio passa las pastouros,

L’i faziou paisse lei vacho e lei fedos,

Chantabou en jougant dien lis estoulhos.

 

 

                                       

                             Ж

 

 

                Las diferéncios

 

 

 

En dehors des quelques différences de vocabulaire

ce qui sépare nettement le limousin de l’auvergnat

c’est :

 

- la conjugaison :

- la « morphologie » ou forme des mots

 

 


 

 

                          Ж

 


 

 

  1. La conjugaison :

 

N’entrons pas dans le détail de toutes les différences, elles sont tellement importantes que nous sommes obligés de parler français entre nous si nous n’avons pas appris les conjugaisons  de l’autre parler.

 

Ici on voit « fazian » et « chantavan » qui peuvent aussi bien vouloir dire « nous faisions » et « nous chantions » que « elles faisaient » et « elles chantaient ».

 

De même au présent le haut-limousin dit « chantan » ou « chanten » selon l’endroit à la fois pour « nous chantons » et pour « ils chantent »,

 

Alors qu’en auvergnat nous différençons bien au présent :

« chantan » (nous chantons) de « chantou » (ils chantent)

 

 

et à l’imparfait :

 

« chantavan » (nous chantions) de « chantavou » (ils chantaient)

 

 

« fazion »  (nous faisions) de « faziou » (ils faisaient)  en Haute-Auvergne

 

« fazian » de « faziount » en Basse-Auvergne

 

« fazion » de « fazioun » en Velay

 

« fazion » de « faziòu » en Gévaudan.

 

 

                                             

                                 Ж

 

 

 

  1. la morphologie :

 

 

Le plus spectaculaire sont ces mots qui déplacent l’accent tonique au pluriel :

 

« lo vacho » fait au pluriel « las vachas » avec déplacement de l’accent tonique sur la fin.

 

Remarquez que le –s de l’article « las » est muet.

 

Ça se fait très localement dans le nord de la Basse-Auvergne (63)

 

C’est systématique en Haut-Limousin (87, 23) auquel se rattache le parler du Périgord Vert (Périgueux, Bergerac) mais pas celui du Périgord Noir (Sarlat) qui est guyennais.

 

En Langue d’oc locale Périgueux s’appelle « Peiriguer » /peyrigoe/ avec un « oe » plus ouvert que le « eu » français de Périgueux, et Bergerac s’appelle « Brageirac » /bradzeyra/.

 

Sarlat s’appelle « Sarlat » /chorla/.

 

Donc « lo malaudio » fait au pluriel « las malaudias »

 

Remarquez que le chanteur prononce le « au » comme en français dans ce mot ainsi que dans le mot « autour », alors qu’en auvergnat nous disons « aou » et parfois « ouw ».

 

Ce déplacement d’accent est tellement surprenant, même quand on en est informé à l’avance, que je n’ai pas compris dès la première écoute ce qu’était /la bardjira/.

 

 

 

 

Conclusions :

 

les différences entre auvergnat e limousin sont suffisemment fortes

pour qu’on parle bien de deux parlers ou dialectes différents.

 

(et non pas d’un « nord-occitan » indistinct comme le font les séparatistes « occitans »  méridionaux)

 

 

Néanmoins, on ne passe pas brutalement de l’auvergnat à cette

forme de limousin.

 

 

Par exemple l’est de la Corrèze jusqu’à Meymac ne fait pas ce déplacement d’accent et dit « la vacha » au singulier et « las vachas » au pluriel en prononçant /la vatsa/ et /las vatsa/ sans déplacement d’accent, exactement comme dans les vallées cantaliennes de la Santoire et de la Rhue. (si on ne tient pas compte du V prononcé B dans le Cantal)

 

La même zone corrézienne différencie « chantan » de « chàntoun » comme en Velay.

 

 

Alors, me direz-vous, pourquoi ne considère-t-on pas que l’est de la Corrèze parle auvergnat ?

 

Certains linguistes amateurs le disent, et pas sans raisons, comme vous le voyez.

 

 

Pour ma part, je considère que cette zone est quand-même limousine :

 

- par son vocabulaire

- et par sa morphologie.

 

En effet, en auvergnat nous disons « la nueit, lou lèit, l’obro qu’èi faito… »

Et toute la Corrèze dit « la nuech, lou liech, l’obra qu’èi facha »

 

/la nwé, lou lyé, l’obra qu’èi fatsa/

 

 

 

Amm’ acò me remembri que quand èri pichou, entendio be li gents de Meymac amai se cado mot èro un pauc diferent di nòstri.

 

 

 

 

                

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La Coumpanhio mistralenco - dans lengo
commenter cet article

commentaires

Presintaciou

  • : Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • : Le blog Mistralenc est la suite du groupe "Info d'oc" mais un blog offre plus de possibilités, notamment d'illustrations.La pratique de Info d'oc a amené à rajouter une rubrique "actualitat" car les abonnés prenaient plaisir à commenter en langue d'oc les sujets chauds.Amm' acò dounc Mistralenc es coumo Info d'oc un endrèit ounde li gents prendou plazi de charra en lengo d'oc.Es animat per li felibres de "La Coumpanhio mistralenco".
  • Contact

Nouste princìpi

UIRIONA EðI SACRA


  La vertat es sagrado


 

Rechercher

Uno citaciou d'un arabe cristiô

« So que retrazi d’uèi al mounde arabe, acò’i l’indigenço de sa counsciéncio mouralo, ço que retrazi à l’Oucident, acò’i sa proupensiou à muda sa counsciéncio mouralo en esplecho de douminaciou. »

 

                                                                                     Amin Ma'alouf

Uno citaciou inteligento

La monarchie, dans notre pays, est franque, elle n'est pas gauloise.

 

                  (Proudhon)

Henri Doniol

Les patois de la Basse-Auvergne, 1878

 

Pagino 20

 

« Si l’accentuation, qui est la prosodie de chaque langue, constitue un signe de race,  la race appartient au patois de la haute Auvergne ; dans ce cas le brivadois est en basse Auvergne le moins éloigné du parler d’autrefois, car il suffit d’ajouter peu de chose à sa prononciation pour le rendre identique au patois cantalien. »