Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 15:23
Aquesto glèisio que semblo tant Sant-Sarni de Toulouso, mas en pèiro soulido en lioc de la brico friablo, es la glèisio Nousto Damo di Miracles d'à Mouriat.

Né dans un village des environs de Mauriac, Jules-Géraud Saliège y fut baptisé en février 1870. 

Ero archivèsque de Toulouso, e paralisat dei chombos, quand se quilhè countro la poulitico anti-semito del regim de Vichy : "Les juifs sont des hommes, les juives sont des femmes. Tout n'est pas permis contre eux".

 

 

                         http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/72/Mauriac_-_Basilique_-10.JPG/280px-Mauriac_-_Basilique_-10.JPG

 

 

Cette lettre pastorale intitulée "Et clamor Jerusalem ascendit" fut lue dans toutes les paroisses du diocèce le 23 août 1942 :


La letro'i counciso e l'avèsque ouvirnhat ourdouno de la legi "sèns cap de coumentàri" à la plaço de la prezicado :


« LETTRE DE S.E. MONSEIGNEUR SALIEGE ARCHEVEQUE DE TOULOUSE SUR LA PERSONNE HUMAINE


                                           Mes très chers Frères,
 

Il y a une morale chrétienne, il y a une morale humaine qui impose des devoirs et reconnaît des droits. Ces devoirs et ces droits, tiennent à la nature de l’homme. Ils viennent de Dieu. On peut les violer. Il n’est au pouvoir d’aucun mortel de les supprimer.

Que des enfants, des femmes, des hommes, des pères et des mères soient traités comme un vil troupeau, que les membres d’une même famille soient séparés les uns des autres et embarqués pour une destination inconnue, il était réservé à notre temps de voir ce triste spectacle.

Pourquoi le droit d’asile dans nos églises n’existe-t-il plus ?
Pourquoi sommes-nous des vaincus ?

Seigneur ayez pitié de nous.
Notre-Dame, priez pour la France.

Dans notre diocèse, des scènes d’épouvante ont eu lieu dans les camps de Noé et de Récébédou. Les Juifs sont des hommes, les Juives sont des femmes. Tout n’est pas permis contre eux,
contre ces hommes, contre ces femmes, contre ces pères et mères de famille. Ils font partie du genre humain.

Ils sont nos Frères comme tant d’autres. Un chrétien ne peut l’oublier.

France, patrie bien aimée France qui porte dans la conscience de tous tes enfants la tradition du respect de la personne humaine. France chevaleresque et généreuse, je n’en doute pas, tu n’es pas responsable de ces horreurs.
 

                 Jules-Géraud Saliège
                 Archevêque de Toulouse
                 13 août 1942

À lire dimanche prochain, sans commentaire. »

 

  

La letro fouguè legido per las parròquios, puèi difusado soubre Radio Vatican, puèi una senmono daprès soubre Radio Loundre per Maurice Schumann.

 

Nouste coumpatrioto, recounegut "juste demié lei nacious" per Israël, mouriguè en 1956

Partager cet article

Repost 0
Published by La Coumpanhio mistralenco - dans Istòrio
commenter cet article

commentaires

La Coumpanhio mistralenco 06/04/2012 17:11


Quuonho diferéncio ammé li separatistos "occitans" del Miejour !
http://mistralenc.over-blog.com/article-les-origines-de-l-anti-semitisme-occitan-79631437.html

Presintaciou

  • : Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • : Le blog Mistralenc est la suite du groupe "Info d'oc" mais un blog offre plus de possibilités, notamment d'illustrations.La pratique de Info d'oc a amené à rajouter une rubrique "actualitat" car les abonnés prenaient plaisir à commenter en langue d'oc les sujets chauds.Amm' acò dounc Mistralenc es coumo Info d'oc un endrèit ounde li gents prendou plazi de charra en lengo d'oc.Es animat per li felibres de "La Coumpanhio mistralenco".
  • Contact

Nouste princìpi

UIRIONA EðI SACRA


  La vertat es sagrado


 

Rechercher

Uno citaciou d'un arabe cristiô

« So que retrazi d’uèi al mounde arabe, acò’i l’indigenço de sa counsciéncio mouralo, ço que retrazi à l’Oucident, acò’i sa proupensiou à muda sa counsciéncio mouralo en esplecho de douminaciou. »

 

                                                                                     Amin Ma'alouf

Uno citaciou inteligento

La monarchie, dans notre pays, est franque, elle n'est pas gauloise.

 

                  (Proudhon)

Henri Doniol

Les patois de la Basse-Auvergne, 1878

 

Pagino 20

 

« Si l’accentuation, qui est la prosodie de chaque langue, constitue un signe de race,  la race appartient au patois de la haute Auvergne ; dans ce cas le brivadois est en basse Auvergne le moins éloigné du parler d’autrefois, car il suffit d’ajouter peu de chose à sa prononciation pour le rendre identique au patois cantalien. »