Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2015 7 19 /07 /juillet /2015 04:47

                                       par Felibre d'Auvernho

 

En dehors de leur indulgence pour le Nazisme et pour L'Islamisme, ce qu'il y a de plus énervant chez les occitans est qu'ils appellent "Occitanie" l'ensemble des pays de langue d'oc alors que le mot n'a jamais désigné autre chose que le Languedoc, donc pas la Provence ou l'Auvergne mais pas non plus le Comminges qui commence "a Murel, a tres leguas de Tolosa" comme le dit "la Chanso de la Crozada", donc "à Muret à 12 km de Toulouse.

 

 

 

Je viens seulement de comprendre que mon irritation n'est pas uniquement celle de l'historien et du linguiste qui déteste qu'on fasse mentir l'Histoire et qui déteste qu'on déforme le sens des mots.

 

 

 

Après tout je subis la même irritation tous les jours à cause des présentateurs télé ou des hommes politiques et je me rends compte que si j'apprécie Zemmour c'est parce qu'il ne fait aucune erreur sur ces plans (et qu'il aide à comprendre l'actualité) même si je n'ai pas sa vision des choses en général.

 

 

 

En fait ce qui m'irrite c'est que les "occitans" font subir toutes ces déformation à la réalité pour imposer un "sentiment national" qui n'existe pas, n'a jamais existé et ne pourra pas exister.

 

 

 

La première unité qu'eurent les parlers de l'ouest d'oc ce fut lors des réunions des états généraux pendant les guerres qu'on appelle par un raccourci abusif "la Guerre de Cent ans". Il y avait la réunion des "estats de langue d'oïl" et celle des "estats de lingua d'oc", sans les Provençaux donc, puisqu'ils n'étaient pas Français.

 

 

La discussion dans les deux assemblées devait être poétique à certains moments car pour l'oïl, si les Champenois et les Picards se comprennent encore, ils ne comprennent rien aux poitevins que je mets au pluriel tellement ce parler se décline en variantes innombrables.

 

 

De notre côté si des Auvergnats aux Provençaux en passant par les Cévenols tout est simple, et si tous trois nous comprenons les Languedociens des Cévennes jusqu'à Agde, plus à l'ouest ça devient compliqué, quant aux Aveyronnais en dehors du canton d'Espalion ils ont linguistiquement complètement "estrangiers", curieusement plus que les Tarnais.


 

Bref même si les félibres comme moi qui se sont dédiés à la langue nous pouvons parler même le gascon, chez les gens normaux au sens statistiques il y a bien DES pays d'oc et DES langues d'oc.


 

En Auvergne on se sent de la "Nation auvergnate" comme on disait sous notre courte monarchie constitutionnelle (juillet 1789-septembre 1792) ET de la "Nation française" sans qu'il y ait la moindre opposition entre les deux

 

et personne ne se sent d'une "nation occitane" qui n'a jamais existé, sauf dans les rêves totalitaires de certains kollabos de la Gestapo de Carcassonne.

L'errour "occitano"

Partager cet article

Repost 0
Published by La Coumpanhio mistralenco - dans Istòrio
commenter cet article

commentaires

anounime 24/07/2015 00:34

Chien puant, nous aurons ta peau et nous l'utiliserons comme paillasson

Presintaciou

  • : Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • : Le blog Mistralenc est la suite du groupe "Info d'oc" mais un blog offre plus de possibilités, notamment d'illustrations.La pratique de Info d'oc a amené à rajouter une rubrique "actualitat" car les abonnés prenaient plaisir à commenter en langue d'oc les sujets chauds.Amm' acò dounc Mistralenc es coumo Info d'oc un endrèit ounde li gents prendou plazi de charra en lengo d'oc.Es animat per li felibres de "La Coumpanhio mistralenco".
  • Contact

Nouste princìpi

UIRIONA EðI SACRA


  La vertat es sagrado


 

Rechercher

Uno citaciou d'un arabe cristiô

« So que retrazi d’uèi al mounde arabe, acò’i l’indigenço de sa counsciéncio mouralo, ço que retrazi à l’Oucident, acò’i sa proupensiou à muda sa counsciéncio mouralo en esplecho de douminaciou. »

 

                                                                                     Amin Ma'alouf

Uno citaciou inteligento

La monarchie, dans notre pays, est franque, elle n'est pas gauloise.

 

                  (Proudhon)

Henri Doniol

Les patois de la Basse-Auvergne, 1878

 

Pagino 20

 

« Si l’accentuation, qui est la prosodie de chaque langue, constitue un signe de race,  la race appartient au patois de la haute Auvergne ; dans ce cas le brivadois est en basse Auvergne le moins éloigné du parler d’autrefois, car il suffit d’ajouter peu de chose à sa prononciation pour le rendre identique au patois cantalien. »