Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 23:45

                                On pot pas tout saupre
                                 _______________




Un saberut, d'aqueles que la sapienso li claufis lou cap, coumo lous tucous uno cougourdo, en trevant un jour pel campèstre per cerqua de cagaraus sans banos, aribet sul riverache d'uno rebièiro, qu'un plejat toumbat la velho avio fach demaira.


Del tens que nostre percassaire seguissio l'abrò del revieirache per trouba un pount ou uno planco, te vei un diagou de quinze ou seche ans que li dis :


«
Moussu, se voulès ana de l'autre coustat, vous passarai. Lou barcot de moun paire es estacat ala, à-n-aquel piboul. Vous'n coustara qu'uno peço de vint. »
- Aqui n'as uno de quaranto e fai lou gazaire ! »



Tout-escas seit sul darré del nègo-fol, nostre home fa al droullas :


« Couneisses-ti lou carcul e l'ourtougràfio ? »
- Nàni, moussu, aven pas jamai jagut ensemble. »
- Pecaire ! As estrassat un quart de ta vido !



Un pauc pus lent (= lonh) :


« Mès sabes be pamens, legi e escriure ? »
- Nàni, degus m'a pas ensenhat. »
- Malurous ! As perdut la mitat de ta vido ! »



Mès al moument que l'arezounaire anavo repliqua pel trezen cop, lou barquilhot, pres dins un revoulidou e samboutat pel couredis, rasclet la pouncho d'un roc que l'aigo curvissio escassomen. La poste del founs, mièjo-quessounado, faguet « crac » en s'escavernant, e l'esquifou acoumensset de gourga.




- Sabès nada, moussu, cridet lou pichot ?
- Nou. Es so soul qu'ai pas aprés !
- Alaro, vostro vido es palaficado, per so que vous anas nega !



So qu'aribet !

 

 

                                               Louvis Rouquier

 

 

Aquelo istòrio es de sigur sèns cap de pretenciou de grondo letraduro. L'autour vòu soulomen beila lou plazi de legi en parla de la regiou d'Ate (Agde) à Beziers e mai enlai vers l'èst.

 

On pot pas tout saupre, uno istòrio lengodouciano

Partager cet article

Repost 0
Published by La Coumpanhio mistralenco - dans lengo
commenter cet article

commentaires

Justice et vérité 11/06/2015 21:25

C'est dans l'Hérault çà ??? Pillard !

La Coumpanhio mistralenco 11/06/2015 22:16

E Mistralenc ourio pas lou drèit de publica de tèstes del Bas Lengodò ?

Acò's un tèste poupulàri gairebé en ourtougràfio mistralenco.

O dounc sa plaço eici.

Presintaciou

  • : Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • Mistralenc, blog en lengo d ' oc
  • : Le blog Mistralenc est la suite du groupe "Info d'oc" mais un blog offre plus de possibilités, notamment d'illustrations.La pratique de Info d'oc a amené à rajouter une rubrique "actualitat" car les abonnés prenaient plaisir à commenter en langue d'oc les sujets chauds.Amm' acò dounc Mistralenc es coumo Info d'oc un endrèit ounde li gents prendou plazi de charra en lengo d'oc.Es animat per li felibres de "La Coumpanhio mistralenco".
  • Contact

Nouste princìpi

UIRIONA EðI SACRA


  La vertat es sagrado


 

Rechercher

Uno citaciou d'un arabe cristiô

« So que retrazi d’uèi al mounde arabe, acò’i l’indigenço de sa counsciéncio mouralo, ço que retrazi à l’Oucident, acò’i sa proupensiou à muda sa counsciéncio mouralo en esplecho de douminaciou. »

 

                                                                                     Amin Ma'alouf

Uno citaciou inteligento

La monarchie, dans notre pays, est franque, elle n'est pas gauloise.

 

                  (Proudhon)

Henri Doniol

Les patois de la Basse-Auvergne, 1878

 

Pagino 20

 

« Si l’accentuation, qui est la prosodie de chaque langue, constitue un signe de race,  la race appartient au patois de la haute Auvergne ; dans ce cas le brivadois est en basse Auvergne le moins éloigné du parler d’autrefois, car il suffit d’ajouter peu de chose à sa prononciation pour le rendre identique au patois cantalien. »